mardi 20 avril 2021

La petite faiseuse de livres, tome 5 de Suzuka

Scénario : Miya Kazuki
Dessins : Suzuka
Character Design : You Shiina
Titre VO : Honzuki no Gekokujô, vol 5
Traduction : Guillaume Draelants
Genre : Manga - Shojo
Edition : Ototo
Parution : le 23 octobre 2020
Pages : 171 pages
Prix : 6.99 euros


Après avoir fait forte impression auprès du maître de la guilde des marchands grâce à sa barrette de fleurs, Main rencontre finalement la petite-fille de ce dernier, Frida, qui se trouve être très intéressée par cet ornement. Une occasion pour les deux apprentis d'en apprendre encore un peu plus sur les enjeux du commerce et de parfaire leur formation.
L'introduction d'un nouveau personnage à la fin du tome précédent promettait des étincelles, c'est en tout cas ce que je m'étais imaginé au vu de ce qu'on disait de lui et finalement la rencontre entre ce dernier et notre héroïne n'a pas été aussi électrique que ça. Il n'en reste pas moins que Frida, de son petit nom, a son caractère et un goût prononcé pour l'argent, malgré son jeune âge. Les chiens ne font pas des chats comme on dit. Entre elle et Maïn, les choses se déroulent plutôt bien, on sent une potentielle amitié naître entre elles deux, enfin, c'est Frida qui s'enflamme pas mal à vrai dire, mais c'est drôle à voir. En dehors de ça, j'ai apprécié que Frida ait cet impact qui permet à notre héroïne d'en apprendre plus par rapport à ce qui la touche.

Si ce tome se concentre beaucoup, un peu trop cette fois, sur l'aspect commercial de l'histoire, le mal dont souffre Maïn prend une certaine place et on avance plus de ce côté. Selon moi, ça reste encore bien timide. Il est d'autant plus vital pour Maïn de parvenir à trouver de l'argent, beaucoup d'argent, si elle veut espérer que son état s'améliore. Je ne pense pas que ça soit pour ça que les affaires de notre héroïne prennent tant de place, ça va au-delà puisqu'il y a toujours son désir de créer un livre qui la motive et d'autres choses en parallèle. Cependant, j'avoue que, si dans le fond, j'ai apprécié voir les différentes façons dont elle arrivait à se faire de l'argent, avec la création de ces broches, et de voir l'implication des familles de sa famille ainsi que celle de Lutz, l'aspect marchand du récit était trop de la partie cette fois. Je ne sais pas trop ce qui m'a dérangé, sûrement certaines informations techniques qui me sont littéralement passées au-dessus ^^ et qui sont venues plomber ma lecture.

Il y a bien des petits moments plus posés, mais je crois que ce qui m'a manqué, ce sont les échanges entre les personnages. L'avancée reste ici minime entre les principaux rôles, et les différentes interactions auxquelles on a droit n'étaient pas assez marquées pour moi ou n'ai-je tout simplement pas réussi à m'en contenter cette fois. Quoi qu'il en soit, j'aime toujours autant suivre Maïn, qui se rend de plus en plus compte que ses idées sont loin d'êtres simples pour le monde dans lequel elle débarque. J'avoue me demander jusqu'où ça va la mener.



Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du titre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7
-Premier Arc terminé-

Vous pouvez soutenir le blog en commandant cet ouvrage sur amazon : La petite faiseuse de livres, tome 5

2 commentaires:

  1. Il n'y a que 7 tomes... Ca vaut le coup que je me lancer alors :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait c'est la fin d'un premier cycle, un deuxième existe (ou va sortir sous peu en VO je ne sais plus) du coup ce n'est pas terminé ^^ Mais bon à voir peut-être que la fin de celui-ci suffira.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...