Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

jeudi 2 juillet 2015

The Heroic Legend of Arslân, tome 1

Scénario : Yoshiki Tanaka
Dessins : Hiromu Arakawa
Titre VO : Arslan Senki, vol 1
Traduction : Fabien Vautrin et Maiko_O
Genre : Manga - Shonen
Edition : Kurokawa
Parution : le 14 mai 2015
Pages : 181 pages
Nombre de tomes : 2 - Série en cours (3 en cours au japon)
Prix : 7.65 euros

*Commander sur amazon : The Heroic Legend of Arslân, tome 1*
*Lire un extrait*

Résumé :
À la frontière de l’Orient et de l’Occident se trouve le prospère royaume de Parse, tenu d’une main de fer par le redoutable roi Andragoras. Avec sa frêle carrure et son maniement approximatif des armes, difficile pour le jeune prince Arslân de revendiquer son statut d’héritier au trône. Alors âgé de 14 ans, il va prendre part à sa première bataille afin de repousser l’envahisseur lusitanien dans la plaine d’Atropathènes. Un jour marqué du sceau de l’infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse.
Mon avis :
Si vous vous intéressez aux mangas, vous devez très certainement connaître Fullmetal Alchemist. La mangaka de cette série est l'une des personnes se retrouvant à la tête d'Arslan, c'est elle qui croque les personnages et met en scène l'histoire. Au scénario, se cache ni plus ni moins que l'auteur du roman original qui se retrouve dont adapté ici en manga.


Le trait d'Hiromu Arakawa est reconnaissable. Aucun doute à avoir là-dessus. Si je n'ai pas lu Fullmetal (je compte bien me rattraper un jour et j'ai vu les animés, ça compense un peu), j'ai commencé une autre de ses séries, Hero Tales. La plupart des personnages ressemblent à ceux de ses œuvres précédents, ce qui est aussi le cas avec d'autres mangakas, et ça peut être déstabilisant au début. J'avais eu ce problème, qui au final n'en est pas vraiment un tant qu'on arrive à avoir du recul et à se détacher de ce qu'a fait l'auteur avant, lors de ma lecture de Hero Tales. Ici ça faisait quand même un moment que je n'avais pas posé les yeux sur ses dessins donc tout s'est bien passé. Ceci dit, j'ai l'impression que son trait s'est affiné, les personnages qu'on suit sont représentés avec des traits assez fins. Trait fin ne veut pas dire personnage efféminé, Hiromu Arakawa parvient à insuffler à plusieurs d'entre eux, ceux ayant un caractère fort ou un rôle puissant par exemple, un charisme certains et des airs impitoyables. Le père du héros, un roi qui jouit d'une sacrée réputation à une tête de vrai psychopathe pour ne citer que lui.

Les personnages ne sont pas les seuls à avoir été chouchouté, les scènes de combat sont percutantes et bien orchestrées. Si elles sont en nombre, les batailles restent courtes, ce que je trouve bien plus agréable à suivre de cette façon. Elles sont entrecoupées de scènes de discussions qui font avancer l'histoire et qui augmentent, par moment, le stress que peut ressentir le lecteur suivant le danger qui fait face aux personnages.


J'ai pas mal parlé des dessins, mais bien sûr ils n'existeraient pas sans l'histoire. Ce premier tome fait essentiellement de la mise en place, mais il le fait bien et surtout il donne envie de pousser plus loin la lecture. Certes la fin aide bien à ce qu'on en ait aussi envie vu la façon dont ce tome se termine. La fin est assez brusque, mais elle ne se conclut pas spécialement sur un cliffangher.

Ce premier tome commence calmement, mais il met très vite en avant son lot de conflits important. Le pays dans lequel vit Arslan est puissant et s'il a ses travers, il jouit d'une grande importance. Des personnes ont ce royaume en ligne de mire. Arslan qui est le fils du Roi, ne ressemble pas bien à son père, mais il doit prendre les armes et sa première bataille approche. J'ai vraiment envie d'en savoir plus. De voir Arslan s'étoffer, tout en gardant je l'espère sa part d'innocence.

C'est comme ça qu'on le découvre, il est gentil, un peu trop peut-être et peu sur de ses talents de combattant. Pour autant il n'est pas impuissant, juste encore innocent, il a toujours été protégé et a grandi dans un univers épargné. À voir comment il va évoluer dans les tomes suivants, mais sa vie ne pas plus être la même. Parmi les personnages secondaires plusieurs retiennent l'attention, mais celui qui m'a le plus fait d'effet est Daryun (celui qui est sur le couverture du tome 2). Il a une classe folle et pour en revenir rapidement sur les dessins, ses scènes de combat lui rendent très bien justice. Hiromu Arakwa a l'art de dessiner des cases qui accentuent encore plus le côté classieux de certains de ses personnages et pas forcément pendant des combats. L'apparition de la mère d'Arslan est à elle seule remarquable et pourtant très simple.


J'ai beaucoup aimé ce premier tome qui pose parfaitement les bases de la série, en offrant au lecteur un début d'histoire avec plusieurs scènes d'action pêchues et en nous présentant des personnages qu'on a envie de suivre plus longtemps. Le style d'Hiromu Arakwa se reconnaît aisément, ceux l'appréciant retrouveront avec enchantement son trait. Une histoire qui commence bien, qui est intéressante, dont les illustrations m'ont beaucoup plu et que je poursuivrai avec plaisir.


Une très bonne lecture
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

La série - The Héroic Legend of Arlsan :

Tome 1 - Tome 2 - Tome 3, le 8 octobre 2015

6 commentaires:

  1. Ce manga est pourtant assez pâlichon en regard au roman original. Je te conseille vivement de lire le premier tome (le seul traduit en France malheureusement) par Yoshiki Tanaka, aux éditions Calmann-Levy/Collection Kaze.

    De plus, je trouve le graphisme d'Arakawa vraiment paresseux, et ses partis pris esthétiques, en particuliers quant aux personnages, me hérisse vraiment le poil. Attend de voir débarquer la prêtresse Faranghis, là tu vas hurler...
    Là encore, je te conseille le visionnage des OAV de 1991 (trouvables en VF et VOSTFR sur Dailymotion en bonne qualité), qui présente une autre vision graphique de l'oeuvre, plus intéressante (même si techniquement dépassée maintenant).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une chance que je ne connaisse pas alors ^^ Après ça reste une adaptation et bon passer d'un roman un manga, c'est comme les films, il faut parfois faire des choix.
      Ah ça, ça reste une question de goût, j'adore son trait :)
      J'avoue que j'ai du mal avec les anciens animés, soit ça passe, soit ça casse.

      Supprimer
    2. Le style est complètement différent de l'adaptation de 1991, mais il peut être intéressant de les regarder quand même. Car si je ne me trompe pas, il me semble qu'Arakawa a pris quelque liberté.
      Bon après je n'ai pas lu le roman, donc je ne suis pas complémentent subjective. Il n'empêche que l'oeuvre d'Arakawa est juste géniale. Daryun est aussi le personnage qui m'a fait le plus d'effet.

      Supprimer
  2. J'adore les dessins de Hiromu Arakawa et je pense me lancer dans cette série :) Je suis contente que ce premier tome t'es plu :)

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.