Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

jeudi 9 février 2017

The curse, tome 1

Auteur : Marie Rutkoski
Titre VO : The winner's curse, book 1
Traduction : Mathilde Montier
Genre : Fantasy - Young Adult
Edition : Lumen
Parution : le 16 février 2017
Pages : 456 pages
Prix : 15 euros

*Commander sur amazon : The Curse, tome 1*

Résumé :
Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise.
Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste.
Mon avis :
Si vous me suivez régulièrement vous le savez, The Curse était LE LIVRE que j'attendais en ce début d'année, celui qu'il était impératif que je lise. Dès le lendemain de sa réception je me posais pour me plonger dans l'univers de Marie Rutkoski, prête à découvrir ce qu'elle avait à offrir.


L'univers mis en place par l'auteure est plutôt intéressant même s'il reste foncièrement simple. On a un pays conquis, des habitants réduits en esclavage par l'envahisseur ayant maintenant les pleins pouvoirs. Le point intéressant vient des différences existant entre les deux populations, leur manière de vivre notamment. Quand chez les uns l'armée est une raison de vivre, chez les autres l'art prédomine. Cet univers n'est donc pas très original, mais le fond restait pour le moins accrocheur et si l'intrigue tenait la route, elle pouvait le faire briller.

Kestrel, notre héroïne, est une fille de général et si elle choisit de ne pas se marier, elle devra embrasser une carrière militaire. Peu douée avec une arme, c'est sa capacité à élaborer des stratégies, à anticiper des actions ou à déceler la vérité chez les gens, qui fait sa force. C'était là des traits de caractère qui m'attiraient beaucoup et qui ont alimenté mon envie de rencontrer ce personnage. Sauf que problème, les points forts de l'héroïne ont été bien trop peu mis en avant à mon goût. Si dans les faits on retrouve les qualités que j'ai énoncées, percevoir le mensonge chez les autres est limite zappé dans l'histoire et n'est pas probant pour ce que j'ai vu. Pour le reste, je ne l'ai pas trouvée aussi fine que prévue, j'ai plus eu l'impression qu'on me disait qu'elle était une tacticienne hors pair que de le voir en action ou qu'on me l'annonçait plus intelligente qu'elle ne l'était. Enfin il y a quand même des passages où ses capacités de réflexions sont limites. Je suis sûrement un peu sévère, mais la façon dont on voit ses principaux talents n'a pas été convaincante à mes yeux. Peut-être que j'avais de trop grosses attentes avec elle. En outre c'est une personne que j'aurais jugée bien trop changeante, qui un coup va penser blanc pour ensuite penser noir. J'avoue j'ai eu du mal à la comprendre.

L'autre personnage important, le fameux esclave que Kestrel achète, Arin de son petit nom est un peu plus intéressant, mais de manière générale je ne suis pas foncièrement satisfaite par les figures de l'histoire, et je ne parle même pas des seconds rôles qui sont beaucoup trop discrets. Pour en revenir à Arin, ce que j'ai le plus aimé chez lui c'est son bon fond, sa capacité à avoir plus de recul que Kestrel et à essayer de bien faire même quand c'est compliqué.


Les 100/150 premières pages se contentent de mettre en place le récit. Elles nous permettent en fait surtout de faire la connaissance du duo principal et de suivre leur évolution après un premier contact si particulier. Kestrel ayant acheté Arin, c'est son arrivée dans la maison de la jeune fille, dans son quotidien qui nous est conté et ses conséquences. Vous vous doutez bien que l'apparition d'Arin ne va pas être sans changer certaines choses. Les débuts sont un peu incertains, Arin et Kestrel ne passent pas beaucoup de temps ensemble, ils ont peu d'échanges et quand ils se voient cela s'avère alambiqué. Je lisais avec intérêt mais force m'est de constater que ce début de roman manquait de passages plus percutants, il reste relativement calme. Il a vraiment manqué de substance. Pour autant j'étais patiente et il y avait bien quelque chose qui allait finir par se produire.

Effectivement au bout d'un moment, les choses se précisent de plus en plus, on sait que quelque chose d'important se prépare. Ce retournement qui augurait du meilleur, et que je n'attendais pas si tôt, m'a tout de suite accaparé et donné envie de voir ce qu'il allait réserver par la suite. Pourtant le chemin pris par l'histoire n'est absolument pas surprenant, mais je restais confiante, ça aurait pu amener de bien belles choses. Le déroulé des événements comporte des hauts et des bas. Il y a des actions que j'ai adoré et d'autres beaucoup moins. Beaucoup des choses qui n'ont pas été à mon goût sont liées aux agissements des personnages, pas facile d'apprécier l'intrigue quand on n'est pas convaincu par les décisions des acteurs de cette dernière. Mais il y a aussi un gros manque de surprises générales et beaucoup des promesses sont tombées à plat avec moi ou ne m'ont pas beaucoup impressionné. La fin ouvre une porte très attirante et je reste curieuse de la lire parce que j'ai envie de donner sa chance à cette série, j'ai envie d'y croire. Et donc même si mon avis est si mitigé, j'ai passé un moment de lecture plutôt bon.


Une lecture en demi-teinte
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

*La série - The Curse :
1. The Curse
2. The winner's crime
3. The winner's kiss
-Série terminée-

**************************************

12 commentaires:

  1. Je crois que les éloges sur la stratège Krestrel ont été faites de manière globale, si ce trait de caractère t'a paru effacé ici, tu vas être grandement servie dans la suite, le second tome étant pour moi très axé sur le principe de la stratégie et de la politique. C'est plus lent mais ce petit jeu est très prenant. Je ne te dis encore rien sur le 3ème tome mais il est littéralement explosif! J'espère que tu liras cette suite car je trouve que cette saga se démarque des autres romans fantasy YA (et comme j'en lis beaucoup, je deviens exigeante!) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sûrement, mais dans ce premier tome c'est un talent qu'on nous serine régulièrement quand même. Mais je vais lui laisser sa chance de toute manière.

      Supprimer
  2. pour avoir lu les 3 en VO, je te confirme que les "talents" de Kestrel sont bien plus mis en avant dans la suite ^^ celui-ci est vraiment un tome introductif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais ben j'espère vraiment, sinon je vais me mettre en colère :p Blague à part, au moins je suis quelque peu rassurée.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. C'est à toi de voir et je te conseille quand même de lire plusieurs avis :D

      Supprimer
  4. Je ne pense pas lire ce livre tout de suite, mais ta chronique a piqué ma curiosité! J'espère ne pas avoir cette impression de "pas assez", car j'ai beaucoup d'espoir ;w;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps j'en ai beaucoup entendu parler et en très bien, ça joue forcément sur mes attentes. Donc à moins de l'avoir vu beaucoup et d'en avoir entendu beaucoup, ça devrait aller :)

      Supprimer
  5. Dommage ! Ce livre me tentais beaucoup, mais je vois pas mal d'avis mitigés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part je n'ai vu que du positif avant de le lire et après juste un autre avis mitigé :)

      Supprimer
  6. C'est dommage que ton avis soit mitigé parce qu'en plus, ce livre avait l'air pas mal :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IL est pas mal, il a du bon et du moins bon, ce qui ne le rend donc pas mauvais :)

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.