Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Juillet / ♠ Bragelonne => Juillet  / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Juillet / ♠ Milady => Juillet / ♠ Divers

Mes derniers avis

       

mardi 13 mars 2018

Underground Railroad de Colson Whitehead

Auteur : Colson Whitehead
Titre VO : The Underground Railroad
Traduction : Serge Chauvin
Genre : Roman - Historique
Edition : Albin Michel
Parution : le 23 août 2017
Pages : 398 pages
Prix : 22.90 euros

*Commander sur amazon : Underground Railroad*


Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d'avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu'elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s'enfuir, elle accepte et tente, au péril de sa vie, de gagner avec lui les Etats libres du Nord. De la Caroline du Sud à l'Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée.

Il y a peu j'avais lu No home de Yaa Gyasi, qui parlait tout comme Underground Railraod d'esclavage. Sujet délicat et dur, je n'aurais jamais pensé me lancer dans un cours laps de temps sur des titres traitant de sujets similaires, même si les deux ouvrages sont très différents.


Underground Railroad est, à n'en point douter, un roman percutant qui ne laissera personne indifférent. Le personnage qu'on suit n'a que 16 ans, elle s'apelle Cora et elle est née esclave sur une plantation de coton. Dès le début le lecteur n'est pas épargné, on plonge sans tarder dans l'horreur. L'auteur, au travers de Cora, commence par nous dépeindre les conditions dans lesquelles elle a grandi. Ses 16 années passées sont, comme on peut s'en douter, loin d'être évidentes, d'autant plus que ses maîtres ne sont pas vraiment des enfants de chœur. Certains passages sont très durs. Une dureté qui parfois s'efface pour mieux revenir s'insinuer dans l'histoire, souvent sans qu'on ne s'y attende. S'il est une chose à laquelle vous devez vous préparer c'est bien à ça.

La fuite de Cora, décrite dans la quatrième de couverture, n'arrive pas tout de suite, il faut attendre un petit moment avant qu'elle ne se présente. Je m'attendais vraiment à ce que le roman nous offre davantage de contenu concernant cette fuite et surtout sur les fameux chemins de fer souterrain (les underground railroad). Ces derniers ne représentent finalement qu'une petite partie du roman et ce n'est pas aussi présent qu'on pourrait s'y attendre. Ce qui se place au premier plan reste la condition d'esclave de Cora et tout ce que ça traduit, des traitements qu'elle ou d'autres subissent, du regard des gens, des aides qu'elle reçoit ou encore des barrages qui se présentent à elle. L'auteur nous parle de beaucoup de choses, de quoi être continuellement effaré.

Colson Whitehead écrit sans fard et parfois je me demandais comment de telles choses avaient pu exister. Je sais que le monde n'est pas dominé par des bisounours, je ne suis pas si naïve, mais j'ai quand même découvert des choses beaucoup trop violentes, commises par mes pairs, qui m'ont fait du mal. Je déteste la violence, j'abhorre les jugements gratuits, les injustices et l'esclavage est une des pires choses qui aient existé, et qui existe toujours. Des gens ont été traités plus bas que terre, on les a violentés et on ne les considérait pas comme des hommes. Même entre eux, c'était la loi du plus fort, beaucoup n'hésitaient pas à trahir, même quand ils faisaient partie du même « camp ». Sans parler des blancs qui ont, semble-t-il, tous les pouvoirs et qui entre eux agissent aussi de manière brutale.


La chose que je regrette le plus avec ce livre, c'est que j'ai eu un peu de mal avec Cora, je me suis sentie distante. Je voulais être plus proche d'elle, mais parfois les choses ne se font tout simplement pas. J'aurais aussi aimé être un peu plus embarqué dans l'histoire, mais au-delà de ces points évoqués, Underground Railroad est un roman assez incroyable qui nous montre que l'homme est véritablement une bête pour l'homme. Si vous êtes sensibles à ce genre de récit, je ne peux que vous le recommander. Vous aurez certes le cœur serré, mais ça vaut le coup.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. c'est une période des USA que je ne connais pas bien; Et ta chronique me donne envie de découvrir ce livre. merci de cette découverte mais pas merci pour ma wish :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu la somme d'informations, pour la découverte d'une période donnée, ce roman est idéal.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...