Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Juillet / ♠ Bragelonne => Juillet  / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Juillet / ♠ Milady => Juillet / ♠ Divers

Mes derniers avis

       

dimanche 1 juillet 2018

Les Belles, tome 1 de Dhonielle Clayton

Auteur : Dhonielle Clayton
Titre VO : The Belles, book 1
Traduction : Cécile Ardilly
Genre : Fantasy - Young Adult
Edition : Robert Laffont - Collection R
Parution : le 22 février 2018
Pages : 465 pages
Prix : 17.90 euros

*Commander sur amazon : Les Belles, tome 1*


Ne souffrez plus pour être une Belle.
Dans le monde opulent d'Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d'être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d'Orléans pour s'occuper de la famille royale et d'être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses soeurs Belles arrivées à la cour, il s'avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent...

J'étais très intriguée par ce premier tome. Je l'ai souvent vu tourner, j'ai aussi perçu pas mal de bons échos dessus, surtout via des lecteurs anglophones, ou lisant en anglais, et donc ma curiosité a été piquée.


Le postulat de départ, la position de Belle, était un élément de l'histoire que je trouvais intéressant. Outre le fait que je m'étais imaginé un tout autre genre de récit, si dans ce premier tome il y a des éléments qui sont effectivement attirants, dont celui cité plus haut (ou encore j'ai aimé voir la beauté sous toutes ses formes ou ce qui tourne autour avec certains effets pervers), dans sa globalité, il ne m'aura pas réellement convaincue.

L'univers présenté comme le fait l'autrice, m'a rappelé la façon dont Kiera Cass avait également introduit le sien dans La Sélection et la façon dont elle l'avait traité tout au long de sa série. Dhonielle Clayton enrobe ses idées dans une légende et n'amène pas grand-chose de plus par la suite. Sa présentation, et la présence de son univers dans l'histoire, est réduite au strict minimum. Certes, elle a le mérite d'exister et elle reste accrocheuse, mais ça ne m'a pas suffi. Ce manque a eu un effet pervers, ça m'a grandement fait douter de sa véracité. Une partie de moi n'a pu s'empêcher de penser que quelque chose se cachait derrière la légende que tout le monde connaît. Si ça se trouve je me trompe complètement et comme je ne compte pas lire la suite, je n'aurais sans doute jamais de réponse.

Et pourtant... il y a bien quelques indices qui m'ont indiqué que j'avais peut-être raison. Et, en pensant aux Belles, à leurs pouvoirs, j'ai du mal à me dire je doive me contenter d'une légende qui expliquerait tout. Le fait de devoir croire à ce qui est amené, comme le font les personnages, m'a profondément dérangé. Je regrette un peu que l'autrice n'ait donc pas plus brodé autour de son univers me laissant ainsi dans un doute désagréable et me donnant l'impression de rester sous-exploité. J'ai aussi eu beaucoup de mal à m'imaginer la façon dont les Belles employaient leurs pouvoirs, leurs arcanes. Les descriptions de l'autrice ne m'ont pas fait d'effet, je ne suis jamais vraiment parvenue à visualiser les choses.


Avec tout ça, le début de ce premier tome est un peu long, ce qui ne m'a pas posé de souci, mais lorsqu'un élément important commence à apparaître, je m'attendais à ce que la suite se révèle plus dynamique et plus surprenante. Ça n'a pas été le cas. J'ai en fait bien souvent déviné à l'avance ce qui allait arriver, les chemins empruntés par l'autrice ne sont guères originaux, mais ils sont surtout attendus. J'ai aussi eu énormément de peine avec certains passages sur lesquels on passait rapidement, sans revenir dessus par la suite alors qu'à l'origine il se passait quelque de d'important. Ces moments où l'héroïne se retrouve impliquée n'ont pas été à son avantage. À cause de ce type d'actions elle m'a donné l'impression de régulièrement manquer de jugeotte. Et pourtant, elle a certains atouts dans sa manche, mais au final ce n'est pas un personnage que j'aurais apprécié. Je ne l'ai pas détestée, mais je ne l'ai pas trouvée mise en valeur et ses relations avec les autres protagonistes sont trop peu creusées. Les seconds rôles ne m'ont guère impressionné, ils n'ont pas beaucoup de relief et ne marquent donc pas réellement.


Je ne me suis jamais vraiment ennuyée pendant ma lecture, mais je m'attendais à mieux. Je pense qu'avec ses idées, l'autrice aurait pu aller plus loin et si elle avait développé davantage son récit, sur les points vraiment importants, et si elle avait peaufiné ses personnages, ça aurait pu être plus à mon goût. Ici l'ensemble est juste sur beaucoup de points, cela atteint ses limites avec moi. J'ai ressenti trop de manques, je n'ai pas trouvé qu'il se passait grand-chose ou quand c'était le cas, l'histoire prenait une direction sans surprise. Quand on y regarde de plus près, ce premier tome reste quand même assez classique. Je ne suis pas particulièrement enjouée à l'idée de continuer l'aventure, le grand méchant me fatigue d'avance, son rôle m'en rappelle tant d'autres. Je ne poursuivrais donc pas la série.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. J'avoue que le thème ne me tentait pas du tout et là pour le coup avec ta chronique, je pense que je vais laisser tomber... J'ai tellement de saga que je veux lire, ce n'est pas bien grave !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme souvent j'étais curieuse et au début de la lecture, le thème est assez porteur, mais finalement ce que l'autrice en fait, mouais.
      C'est bien de faire des choix, vu toutes les séries qui paraissent ^^

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.