Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => Aout - Septembre / J'ai lu => Aout - Septembre / Milady => Aout - Septembre

Mes derniers avis

       

samedi 17 août 2019

Everless, tome 1 de Sara Holland

Auteur : Sara Holland
Titre VO : Everless, book 1
Traduction : Eric Moreau
Genre : Fantasy - Young Adult
Edition : Bayard Jeunesse
Parution : le 9 mai 2019
Pages : 445 pages
Prix : 17.90 euros

*Commander sur amazon : Everless, tome 1*


Julie vit dans la misère avec son père. Pour pouvoir payer ses dettes, celui-ci va consulter l'extracteur de temps. Car au royaume de Sempera, tout se paie en temps. On peut en effet transformer en métal précieux le temps de vie contenu dans le sang...
Pour éviter que son père, déjà très affaibli, se condamne en procédant à une nouvelle saignée, Julie se fait engager comme domestique à Everless, la résidence des Gerling, la famille la plus puissante du royaume. On va y célébrer les noces de Roan, le fils cadet de la famille, avec la fille adoptive de la reine. Cette dernière est agée de plusieurs centaines d'années grâce à ses richesses (la monnaie créée à partir du sang peut aussi se consommer pour allonger la vie...)
Or, Julie est depuis toujours secrètement amoureuse de Roan. Car elle a vécu à Everless dans son enfance. Mais suite à un tragique accident, son père et elle ont dû s'enfuir. Et son père lui a toujours interdit de retourner à Everless...

Everless faisait partie de ces sorties qui m'intéressaient le plus cette année. Malgré quelques bonnes idées et une fin qui tend à amener des éléments intéressants, ce premier tome est une déception pour moi et je ne compte pas lire la suite. Au vu des avis sur le second tome, je pense que je fais bien de m'abstenir.


Ce titre m'avait intrigué pour la mythologie qu'il laissait entrevoir. Dans le monde créé par Sara Holland, le sang sert de monnaie, mais pas que. Il est possible en l'ingérant de rallonger sa vie, d'ailleurs les grands et riches du royaume de Sempera, et d'Everless donc, ne s'en privent pas, vivant ainsi de longues décénnies pendant que le petit peuple, croulant sous les taxes et autres, est davantage destiné à mourir jeune. Les injustices sont clairement définies dès le début du roman. Les premières pages dévoilaient un monde intrigant, un monde injuste dont le sang était mis sur un piédestal et l'héroïne de l'histoire me paraissait prometteuse.

Sauf que ça n'a pas duré. Une fois que Julia (en VO elle s'appelle Jules, dommage que son prénom ait changé pour la VF) entre au palais, ma lecture est allée de mal en pis. L'héroïne enchainait les faux pas, prenait mauvaises décisions sur mauvaises décisions, agissait régulièrement de manière illogique et l'intrigue n'avançait pas d'un iota. Pendant des centaines de pages on tourne en rond avec les mêmes problèmes qui reviennent en boucle, ma lecture devenait de plus en plus fastidieuse et si la fin rattrape les choses, malheureusement, ça ne m'a pas convaincu de lire le tome suivant. C'est frustrant parce que, enfin, les événements s'accéléraient, des révélations probantes tombaient et ce sur quoi partait l'autrice devenait enfin séduisant et entrainant, elle avait même réussi à me surprendre.

J'aurais pu laisser sa chance à la suite sauf que l'héroïne n'était pas intéressante à suivre. Elle a continué jusqu'au bout à ne pas réfléchir plus loin que le bout de son nez et honnêtement ça faisait un moment que j'avais perdu intérêt pour elle. Les autres protagonistes ne relèvent pas le niveau, eux non plus n'ont pas eu des comportements foncièrement cohérents. Ce titre est quand même plein d'incohérences. On a des liens qui se tissent sans qu'on ne comprenne comment, qui ne tiennent pas à grand-chose, rendant alors certaines situations abracadabrantesques. On en parle de la scène du coffre royal ? De Julia qui devient amie avec la suivante de la princesse, qui lui confie limite sa vie et ferait tout pour elle sans aucune raison valable parce que la façon dont elles se rapprochent est rapide et ne fonctionne donc pas ? Sans compter que Julia ne fait pas certaines choses au début pour le faire plus tard, entrant ainsi en totale contradiction.

Quand j'y repense, Julia était épuisante, jusque dans la romance développée, enfin le début de roman amenée, à laquelle je n'ai jamais vraiment cru. Prise entre 2 frères, on n'est pas totalement dans un triangle amoureux, même si l'idée est là, Julia est amoureuse depuis qu'elle est haute comme trois pommes de l'un d'entre eux. Je pense qu'on le comprend au bout de la centième fois qu'on me le dit, mais soit, il y a quelque chose en lien avec ces frères que j'avais deviné très tôt tout ça parce que l'autrice insiste beaucoup sur les caractères de ces derniers. J'ai senti le coup venir de très loin, même la façon dont s'était amené n'était pas discrète pour un sou. Encore une fois c'est vraiment dommage car il y a de l'idée, même si on atteint finalement assez vite les limites du monde qui est dépeint et vu la fin que Sara Holland nous sert, une toute petite part de moi aurait aimé voir ce qui pourrait arriver de plus, mais je ne peux pas m'enlever de la tête tous les faux pas que j'ai relevés. La suite sera donc sans moi.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
1. Everless
2. Evermore, le 12 février 2020 en VF (dixit amazon)
-Série terminée-

2 commentaires:

  1. Ah mince, ce livre est dans ma PAL depuis peu et il me fait très envie - il ne va pas y rester très longtemps -; j'espère que je ne serai pas aussi déçue que toi lors de la lecture... Dommage que tu n'es pas envie de lire la suite avec tous ces défauts, mais c'est compréhensible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère pour toi aussi ^^ Avant je laissais davantage leur chance aux séries, mais depuis un certain temps, je suis moins coulante x) Trop de livres et pas assez de temps, il faut faire des choix.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...