mardi 4 octobre 2022

Mémoires de la forêt, tome 1 : Les souvenirs de Ferdinand Taupe de Mickaël Brun-Arnaud

Auteur : Mickaël Brun-Arnaud
Illustrateur : Sanoe
Genre : Roman - Jeunesse
Edition : L'école des loisirs - Neuf
Parution : le 16 mars 2022
Pages : 301
Prix : 14.50 euros


Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu’il a écrit et espérer qu’il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l’ouvrage qu’il a écrit pour compiler ses mémoires, afin de se rappeler les choses qu’il a faites et les gens qu’il a aimés. Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec… À l’aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.
Ce titre à l'enveloppe si douce était une énorme tentation et c'était sans compter les très bons avis que j'avais pu lire dessus ici et là au moment de sa parution. En plus, il est garni d'illustrations, même si j'aurais tendance à dire qu'il n'y en a pas assez, qui augmentent forcément son atout charme. Partant de ce postulat, comment voulez-vous ne pas craquer ? La seule chose que je regrette avec l'objet livre, et c'est assez récurrent chez cet éditeur, c'est l'extrême rigidité de ce dernier. La prise en main n'est pas forcément agréable et si on ne veut pas casser le dos de l'ouvrage, il vaut mieux faire attention. Sinon, l'intérieur est au poil et en plus, c'est un roman parfait à lire en cette saison.


L'histoire est aussi douce que ce que nous vend l'objet livre et les illustrations de Sanoe contribuent à renforcer cette douceur. Elle a un style qui colle extrêmement bien au contenu. Si l'intrigue est un petit bonbon qui amène en bouche un goût sucré, l'auteur aborde des thématiques un peu plus acidulées venant, à certains moments, nous piquer la langue. Il parle notamment de la maladie d'Alzheimer, et il le fait avec beaucoup de délicatesse. Cette maladie porte un nom différent dans le roman, il est en accord avec l'univers qu'il a développé. De manière astucieuse, il sensibilise les plus jeunes (et ceux qui le sont moins) aux effets que peut avoir cette maladie sur une personne, ou encore à la manière dont ceux qui n'en souffrent pas peuvent réagirent face à quelqu'un qui est touché par cette dernière. Cette thématique se fond habilement à l'intrigue présente, elle a son importance, mais il n'est pas seulement question de ça.

L'auteur nous parle d'amitié, de liens existants entre divers individus, de souvenirs et j'en passe, le tout sous la houlette d'une aventure visant à retrouver une personne disparue. On passe ainsi d'un lieu à un autre, d'une rencontre à une autre, sur les traces d'un être cher. L'histoire coule toute seule et le lecteur est sans peine embarqué auprès d'Archibald Renard et de son acolyte Ferdinand Taupe, qui est au cœur du récit. Ces deux personnages sont des plus séduisants, on s'attache à eux avec beaucoup de naturel.


C'est un voyage que j'ai été ravie d'avoir effectué, qui est plein d'émotions et de belles choses. Si la finalité n'est pas surprenante, elle aura eu le mérite de me toucher, impossible de rester de marbre face aux élans affectueux exprimés. Une page se tourne à la fin et une autre s'entrevoit. C'est avec plaisir que je serais au rendez-vous pour une autre aventure.



Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Vous pouvez soutenir le blog en commandant cet ouvrage sur amazon : Mémoires de la forêt, tome 1 : Les souvenirs de Ferdinand Taupe

2 commentaires:

  1. Ce livre semble tellement doux ! Il me fait vraiment très envie 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de ça et autre chose aussi. A lire absolument !

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.