Derniers articles/Billets sorties


*** MAJ du planning général des sorties (le 28/12/16) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Collection R => Début 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Janvier et Février / ♠ HarperCollins/Mosaic => Août à Octobre / ♠ J'ai lu => Janvier / ♠ Michel Lafon => Début 2017 / ♠ Milady => Décembre - Janvier / ♠ Milady romance => Janvier / ♠ Nathan => Fin 2016 / ♠ Pocket Jeunesse => Janvier - Février / ♠ Autres sorties => Sorties [33]

Mes derniers avis

       

mardi 30 juillet 2013

L'école des saveurs

Auteur : Erica Bauermeister
Titre VO : The school of essential ingredients
Traduction : Mona De Pracontal
Genre : Roman
Edition : Le livre de poche
Parution : le 4 mai 2011
Pages : 251
Prix : 6.60 euros

*Commander sur amazon : L'école des saveurs*

Résumé:
Un jour, la petite Lilian se lance un défi fou : si elle parvient à guérir sa mère de son chagrin en cuisinant, elle consacrera son existence à la gastronomie. La magie d'un chocolat chaud aux épices opère et, une vingtaine d'années plus tard, Lilian anime tous les premiers lundis du mois un atelier de cuisine dans son restaurant. L'École des saveurs réunit des élèves de tous horizons qui, de l'automne au printemps, vont partager des expériences culinaires, découvrir la force insoupçonnée des épices, capables par leur douceur ou leur piquant, d'éveiller des ardeurs inconnues et de guérir des peines anciennes... Un savoureux roman culinaire, une ode à la gourmandise et aux sens.


Mon avis:
J'avais entendu de bons échos sur ce livre et le fait que la cuisine y ait une place de choix m'avait convaincu de l'ajouter au moins à ma wish list. C'est grâce à Mabiblio, merci miss pour la découverte, qu'il est arrivé dans ma pal et je l'en ai enfin sortie.


Je ne m'attendais pas à ce que cet ouvrage est la forme d'un roman chorale (une histoire racontée par le biais de plusieurs narrateurs, à tour de rôle. Soit il est question du même événement dévoilé à travers différents points de vue, soit il est question de narrations successives et complémentaires qui mises bout à bout, forment l’intrigue.) et selon mes souvenirs c'est le premier du genre que je lis. En tous les cas, cette façon de raconter une histoire ne m'a pas vraiment plu. 


Ce qui réunit tous les protagonistes de ce roman, c'est L'école des saveurs, un cour de cuisine un peu particulier, comme l'est Lilian, celle qui les donnes. Elle a une vision de la cuisine qui sort des sentiers battus. Tour à tour, chaque personnage va nous raconter un moment de sa vie passé ou présent, les plats préparés en constituent bien souvent le déclencheur. Certains vont plonger dans un passé pas toujours heureux, et pour d'autres c'est également un moyen de passer à autre chose, un moyen d'avancer...

Si les histoires de certains personnages sont plaisantes à lire, la grande majorité d'entre elles m'a laissé extérieure. Celle qui ouvre le récit avec Lilian m'a plu, celles de la jeune Chloé et d'Antonia également. Si parmi celles qui m'ont le moins plu, les brefs moments partagés avec eux ne me passionnaient pas, les personnages restent tous assez plaisants à découvrir. 

C'est un peu comme avec les nouvelles en fait, soit on accroche, soit pas et chaque lecteur va réagir différemment suivant celui qui nous fait partager son histoire, la différence ici c'est qu'on reste dans un même univers (c'est d'ailleurs le gros point fort du livre).


Il reste que le principe en soi est une bonne idée, il permet de changer nos habitudes de lecteurs et de vivre une histoire différemment. Après on aime ou pas. Il y a bien un point qui m'a particulièrement plu, celui de voir les liens se tisser entre le groupe du moment. Grâce aux changements de points de vue, le lecteur arrive à apprécier certaines subtilités propres à chacun.

Pour ce qui tourne autour de la cuisine c'est un véritable délice à lire, et une torture aussi. Moi qui suis très gourmande, les descriptions de l'auteur sur les plats qui passent sous nos yeux donnent juste énormément l'eau à la bouche. C'est très visuel et on n'a qu'une envie, se mettre aux fourneaux (sauf que moi je suis passablement mauvaise donc je suis plus pour trouver une bonne âme qui me gâtera) et faire éclater nos papilles avec les plats qu'on nous décrit. Je ne vous parle pas des desserts, mon péché mignon.


Un livre qui dans sa construction ne m'a pas vraiment convenu, avec des personnages néanmoins plaisants à connaître mais dont les histoires personnelles ne sont pas toujours plaisantes à suivre. Les passages où la cuisine était à l'honneur m'ont raviils donnent tellement envie de manger et de se lancer dans la préparation de plats divers et variés que c'en est presque un crime. Je trouve que l'auteur a parfaitement su retranscrire l'univers culinaire présent dans son roman. 


Une bonne lecture mais...
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre:
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'idée de faire un plat par rapport a soi, son passé, ce qu'on souhaite devenir, c'est une jolie façon de se décrire et d'apprendre à se connaître. Un peu comme un portrait chinois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, ce n'est pas forcément calculé c'est plus pour servir l'histoire et un concours de circonstances :)

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.