Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => Janvier / J'ai lu => Janvier / Milady => Janvier

Mes derniers avis

      

jeudi 16 juillet 2015

Phobos, tome 1

Auteur : Victor Dixen
Couverture : Larry Rostant
Genre : SF - Young Adult
Edition : Robert Laffont - Collection R
Parution : le 11 juin 2015
Pages : 434 pages
Prix : 17.90 euros

*Commander sur amazon : Phobos, tome 1*

Résumé :
Six prétendantes.
Six prétendants.
Six minutes pour se rencontrer.
L'éternité pour s'aimer.
Il veulent marquer l'Histoire avec un grand H.
Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l'oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
Elle veut trouver l'amour avec un grand A.
Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...
Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.
Mon avis :
Phobos le messie. C'est l'impression que j'ai depuis sa sortie. Ce roman semble rameuter les foules autour de son sillage, des coups de cœur à la pelle ont inondé la blogosphère, autant de raisons qui m'ont fait peur. À voir passer autant de positif, des attentes se forment, elles deviennent de plus en plus grosses et peuvent provoquer des déceptions. Cela m'arrive souvent, mais j'ai tenté de me fermer à tout ce que j'avais vu passer, non sans garder une certaine crainte, et je me suis lancée.


Je reconnais pas mal de qualités à ce roman, mais j'ai aussi noté quelques petits défauts. Le plus important pour moi, ça a été le manque de développement, d'échanges aussi, des personnages secondaires. Du côté des filles, on sait le minimum, et j'ai trouvé les interactions entre elles et Léonor assez minimalistes. Du côté des garçons c'est encore plus limité, la faute à un choix scénaristique fait par l'auteur. Je ne peux pas totalement lui jeter la pierre, c'est juste très frustrant de ne pas les côtoyer davantage. Avec cette façon de faire, j'ai eu du mal à comprendre les choix de Léonor. J'ai eu du mal à les trouver attrayant, sans pour autant les détester, n'ayant pas l'impression de les connaître, même un minimum. Certains se démarquent, mais je reste sceptique face à ce qu'on nous donne d'eux.

De manière générale, j'ai éprouvé de la distance envers les personnages, même si Léonor m'a globalement plu, et j'espère que le second tome va réparer ce détail qui est pour moi important. Il y a aussi les séances de speed dating, l'élément qu'on nous a bien vendu et qu'on nous vend le plus, avant même l'achat du livre et tout au long de la lecture. Elles ne sont pas aussi présentes qu'on pourrait le penser. Bref, j'ai ressenti pas mal de manques dans ce premier tome, mais à part augmenter le texte, le nombre de pages, je ne vois pas bien comment l'auteur aurait pu faire les choses autrement. Parce que même si parfois on dévie du point de vue de l'héroïne, les moments pendant lesquels elle n'intervient pas, ont une grande utilité à l'histoire. Donc réduire ces passages n'aurait pas été forcément pertinent.

Une dernière chose m'a chagriné. Rapidement, Victor Dixen, nous dévoile des éléments qui sentent très mauvais. Ces révélations nous poussent à continuer la lecture afin d'en savoir plus. Après cet excellent début, riche en informations croustillantes, les choses se calment pendant très, trop, longtemps. J'aurai bien aimé que quelque chose, dans l'esprit du début, nous soit donné, aux alentours de la moitié du récit. Ce tome n'est pas non plus un concentré d'action, on peut même dire qu'il n'en a pas du tout. J'ai, du coup, ressenti quelques longueurs pendant ma lecture.


Ceci dit, pour plusieurs points négatifs énoncés, on peut en tirer du positif. Ce premier tome démontre qu'un roman n'a pas besoin d'action pour être passionnant. Je n'oublie pas les quelques longueurs de l'histoire, mais à côté de ça, une envie d'en apprendre toujours plus, de pouvoir assister à un prochain rendez-vous... me faisaient tourner les pages avec beaucoup de facilités. Bien que les rendez-vous ne soient pas assez nombreux à mon goût, certains sont mis en scène d'une façon originale. On peut alors, par exemple, découvrir d'autres facettes des candidates, ce qui est un bon point. Comme dit plus haut, d'autres points de vue interviennent à certains moments, je dois dire que la plupart sont à vomir, et s'inscrivent malheureusement dans notre triste réalité. Ils sont grandement utiles et revenir sur Terre à certaines occasions à du bon. Pour ceux qui sont gênés par la promiscuité spatiale, enfin dans un vaisseau, ça vous fera souffler.

Quoi qu'il en soit, même si j'ai longuement parlé des points négatifs, le principal, c'est que j'ai bien aimé ma lecture. J'ai aussi beaucoup aimé le principe de base de l'histoire, ce que l'opération cachait, les différents points de vue qui interviennent. J'ai aimé pouvoir appréhender l'histoire via ces points de vue qui nous permettent de voir les coulisses de l'émission et de connaître les dessous louches, les aspirations de certains. J'aime les histoires qui se déroulent dans l'espace, celle-ci m'a offert quelque chose qui me plaît, mais aussi quelque chose de nouveau en même temps parce que ce voyage n'a rien de conventionnel. L'aspect show ressert vraiment bien. Bref, il y a plein de bonnes idées.


Ce premier tome a été une bonne découverte et une bonne lecture. Des manques et des longueurs se sont fait ressentir, d'autres points négatifs se sont manifestés, mais mon avis tend nettement vers le positif et j'ai refermé le roman avec l'envie de lire le tome 2. D'autant plus que la fin n'est pas sympa, sympa.