Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Octobre / ♠ Bragelonne => Octobre / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Octobre / ♠ Milady => Octobre / ♠ Divers => /

Mes derniers avis

      

jeudi 26 juillet 2018

Les Soeurs Carmines, tome 3 : Dolorine à l'école d'Ariel Holzl

Auteur : Ariel Holzl
Couverture : Melchior Ascaride
Genre : Fantasy - Young Adult
Edition : Mnémos - Naos
Parution : le 24 mai 2018
Pages : 262 pages
Prix : 17 euros



Dolorine Carmine fait sa rentrée des classes dans un pensionnat et découvre avec stupeur qu'aucun fantôme ne hante ce lieu. Miss Elizabeth, l'inquiétante institutrice, y est peut-être pour quelque chose. Avec l'aide de ses soeurs, elle mène l'enquête pour retrouver la trace de ses compagnons favoris.

Il me tardait de lire ce troisième tome même si rien que de penser au fait de terminer cette série, ça me déprimait d'avance. Mais, hauts les cœurs, l'auteur n'en a pas fini avec cet univers et un autre opus sur un membre de la famille Carmine est prévu. N'est-ce pas une bonne nouvelle ?


Dolorine n'a pas à rougir face à ses grandes sœurs, elle réserve, tout comme elles, son lot de mésaventures rocambolesquement affreuses. Faisant sa rentrée, notre nouvelle héroïne a l'occasion de se sociabiliser et la rencontre avec ses nouveaux petits camarades se passe étonnamment bien. Selon Monsieur Nyx, elle aurait dû s'attendre à plus de complications et il avait préparé Dolorine à rencontrer des obstacles. La jeune fille semble se contenter de son sort, même si elle a tendance à oublier quel rôle elle est censée jouer. D'autres choses la préoccupent, des histoires de fées et surtout de fantômes, des fantômes qui brillent par leur absence.

Des choix faits par l'auteur, je m'attendais à plus de paranormal, en l'occurrence à ce que les fantômes soient plus présents, et à plus de Monsieur Nyx. Autant Dolorine reste égale à elle-même, autant le reste, à cause du scénario sur lequel est parti Ariel Holzl, se fait trop discret. Pour autant de valeureux remplaçants sont présents, en l'occurrence une bande de fées pas piquées des hannetons. Petit plaisir coupable s'il en est, j'ai beaucoup aimé les phases avec ces créatures qui mêlent terreur et instants cracra, le tout enrobé d'humour, mais attention d'humour noir bien entendu. Je vous rassure quand même, des fantômes on en croise, l'intrigue restant focalisée sur eux et Monsieur Nyx gratifie bien le lecteur de son humble personne. Il ne se gène d'ailleurs pas pour voler la vedette à Dolorine lors d'un moment pour le moins épique.


Dans ce troisième tome, on change d'air. L'école de Dolorine se situe en marge de Grisaille, perdue au milieu de nulle part et si ce décor n'apporte pas les mêmes sensations que la ville phare des tomes 1 et 2, elle possède quelques atouts dans sa manche. Mais globalement, il est vrai que j'y aurais moins trouvé mon compte et pour aller plus loin, ce tome demeure celui que j'aurais le moins aimé. Cela étant, tout est relatif puisque j'ai quand même passé un très bon moment de lecture.

Dans tout ça les personnages affichent une identité toute aussi farfelue et ils ne dépareillent pas par rapport à ceux qu'on pouvait rencontrer dans les tomes précédents. Les camarades de Dolorine n'ont donc pas à envier leurs aînés au comportement souvent douteux. Les bonnes mauvaises manières, s'apprennent dès le berceau j'imagine. Quel bonheur de recroiser Merry et Tristabelle, même si ça n'a duré que peu de temps et quel bonheur également d'avoir eu des nouvelles de leur entourage. La situation de Tristabelle, qu'on quittait de manière abrupte dans le tome 2, trouve ici une continuité et j'appréhendais de voir ce que l'auteur allait lui réserver. Sa réponse est à la hauteur de son univers. Je n'en dirai pas plus.

Je ne peux pas m'arrêter-là sans parler plus avant de Dolorine. L'aperçu qu'on en avait, dans le tome 1 surtout, était prometteur, tellement que son absence se faisait sentir dans le 2. Son tome nous laisse tout loisir de l'apprécier et surtout de la découvrir davantage. Elle est telle qu'on la perçoit dans le premier ouvrage de la série, mais en plus accentué vu qu'on a tout un tome pour l'admirer. Elle a un petit côté naïf qui lui va bien, qui est très drôle. En grandissant à Grisaille elle en a vu des choses et elle n'est pas effrayée par grand-chose. En tout cas quand elle veut en savoir plus, notamment sur les fantômes, elle plonge tête la première dans les ennuis et le danger arrive tout naturellement ensuite. Je ne sais pas ce que va nous réserver le prochain personnage que nous suivrons, mais l'ouvrage qui le concerne n'arrivera, encore une fois, jamais assez vite. L'univers, bien qu'un poil moins entrainant dans ce troisième titre, me plaît beaucoup et j'ai envie de l'arpenter encore, d'en découvrir plus sur lui. C'est le cas aux côtés de Dolorine, il s'étend encore une fois.


Retrouvez d'autres avis sur la fiche bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
3. Dolorine à l'école

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...