Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Août / ♠ Milady => Août / ♠ Milady romance => Août / ♠ Pocket Jeunesse => Juillet-Août / ♠ Autres sorties => Sorties Août [40]

Mes derniers avis

       

mardi 3 avril 2012

L'enfant nucléaire

Auteur : Daph Nobody
Genre : Thriller

Edition : Sarbacane
Parution : le 7 mars 2012
Pages : 436
Prix : 18 euros 



*Commander sur amazon : L'enfant nucléaire*


Résumé:

"Mesdames, Messieurs, pour vous aujourd'hui, le grand, l'unique, l'inimitable... Jiminy wa-ter-son !" 
Quelque part aux USA... Jiminy a un don : un estomac capable de dissoudre tout ce qui n'est pas comestible. Absolument tout... 
Toujours aux USA... un complot politique se trame dans le plus grand secret, autour d'un convoi de déchets nucléaires...



Mon avis:

C'est clairement le résumé qui m'a intéressée dans ce livre, l'originalité du don du héros est tentant et j'étais curieuse de voir le traitement qu'il pouvait en être fait.


Jiminy mange de tout depuis qu'il est au berceau. Des barreaux de son lit, au papier peint en passant pas les murs eux même. Il a une particularité physique qui lui permet d'ingérer sans soucis tout ce qui n'est pas comestible. Les scientifiques s'intéressent à lui mais pour sa mère, il devra avoir une enfance normale donc exit les hommes à blouse blanche. Mais Jiminy ne sera jamais normal et en grandissant son seul ami Alex le persuade de partir à l'aventure et de mettre en scène son don, sur que ça rapportera de l'argent. Peut être aurait-il mieux fallut que Jiminy se contente de ce qu'il avait.


L'histoire se divise en deux grands axes principaux. Un qui suit Jiminy dans son enfance rapidement, puis dans ses numéros d'homme au ventre magique. Et un autre dans lequel on va rencontrer plusieurs protagonistes qui ont comme point commun une soif de pouvoir et une mentalité des plus abjectes.

La partie sur Jiminy a été la plus intéressante bien que ça aurait pu finir par tourner en rond sur le principe. Parce que à part manger des trucs toujours plus dégoutants il ne fait pas grand chose d'autre. D'ailleurs ses exploits du début peuvent vous filer la gerbe et mieux vaut ne pas avoir manger juste avant. Un exemple, bien sur mais à vos risques et périls. Jiminy se régale d'une couche tout juste souillée d'urine, appétissant non ?

Mais ouf , il n'y a pas que ça et entre alors en jeu une importante part dans les tréfonds des pensées humaines de tous les personnages qui vont passer entre les pages du livre. Et là o joie, on a affaire à tout ce qui peut se faire de souillure, de raclure, d'hommes avides de pouvoirs et prêt à tout. Je vous jure que ce livre ne possède aucune lumière, il n'y a ni espoir, ni bonheur. Ce livre a une âme noire et plus on avance dans le récit plus tout devient de plus en plus sombre sans aucune limite. Il m'a fichu le bourdon et n'attendez pas de ce roman qu'il vous détende.

Je n'ai pas tellement aimé cette histoire, sans pour autant la détester. Cette atmosphère glauque conjuguée a des obsessions qui tournent à l'abattoir avec une dose de politique ne m'a pas plu. Car moi les intrigues politiques très peu pour moi, et tout ce qu'on nous montre en général, relève de tout ce qui se fait de pire.

J'ai été un peu déçu du don du héros, il reste traité simplement. Je ne m'attendais pas forcément à ce qu'on se contente de ça et il m'a manqué des explications plus poussées. Notamment sur ce qu'il peut ressentir quand il mange, à part une indifférence on n'en sait pas plus et son corps en subit des conséquences mais la finalité de tout ça ne m'a pas paru claire. J'ai par contre apprécié les détails qui suivent cette particularité, à savoir une salive, et tout ce qui peut sortir de son corps, est corrosif. Du coup on ne parle plus tellement de don mais de malédiction.


Dans un contexte pareil, autant vous dire qu'il est impossible pour moi de m'attacher à l'un ou l'autre. On entre dans leur tête et moi il m'ont tous inspiré de la haine, du dégoût et ils campent tous des rôles d'êtres à fuir et non recommandable. Néanmoins certains sont nuancés dans leur caractère car malgré leurs mauvaises pensées quelques uns on des limites, enfin après tout est relatif.

Jiminy est à part, lui m'a bien fait pitié, il se laisse souvent faire et je crois que c'est le personnage dont on connaît le moins les pensées et le caractère. Il ne laisse pas souvent entendre sa voix et le cerner est difficile. Son sort final m'a fait beaucoup de peine et de toute façon il n'y a pas tant de finalités que ça pour lui vu l'évolution de son histoire.


Le style colle tout à fait au livre, les mots retranscrivent à merveille la crasse ambiante, la familiarité souvent excessive des dialogues et des pensées de nos cher protagonistes. Par contre par moment, surtout au début, les phrases sont très longues et les dialogues peu présents malgré tout la lecture se fait même si pas toujours avec fluidité.


Un livre ma foi pas mauvais mais clairement pas non plus excellent. Ce n'est pas ce que je préfère lire et je ne m'attendais pas à un contenu si dur et si empreint de noirceur. Il est a réserver à ceux qui aime ce genre, les autres si la curiosité vous y pousse pourquoi pas.


Ma note : 7/10
Retrouvez d'autres avis sur le fiche BBM du livre:
Logo Livraddict

* Merci aux éditions Sarbacane pour cette lecture*

5 commentaires:

  1. C'est vrai que le livre et glauque et noir, ce qui peut déplaire à certaines personnes. Pour ma part, ça ne m'a pas dérangé. L'aspect politique non plus, puisque j'aime ça.

    Mais ce n’est définitivement pas du roman jeunesse. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tellement que ça m'ai dérangé, mais j'en suis pas fan comme de l'aspect politique mais ça c'est dans n'importe quel livre.

      Supprimer
  2. Aïe, moi qui appréhende déjà cette lecture, tu ne m'aides pas ;) Dis-toi qu'en plus, je vais le lire juste après "L'épopée du perroquet" (que je n'ai pas encore terminé mais qui me plaît beaucoup) ! Plus sérieusement, je vais essayer d'y aller sans à priori, et je reviendrai comparer mon avis avec le tien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà part sans a priori mais après l'épopée ça va clairement te changer^^

      Supprimer
  3. J'aime bien les livres bien noirs. Du coup, ton avis me donne plutôt envie de le lire!

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.