mardi 19 janvier 2021

Le royaume assassiné de Alexandra Christo

Auteur : Alexandra Christo
Titre VO : Kill the kindgom
Traduction : Emmanuel Pettini
Genre : Fantasy - Young Adult
Edition : De Saxus
Parution : le 26 novembre 2020
Pages : 500
Prix : 18.90 euros


Lira est la sirène la plus dangereuse de l'océan. Elle a déjà pris le cœur de dix-sept princes qui sont tombés sous son charme. Mais un jour, tout bascule lorsqu'elle tue l'une de ses semblables. Pour la punir, sa mère la Reine des Mers transforme Lira en ce qu'elle déteste le plus : une humaine. Elle lui donne alors jusqu'au solstice d'hiver pour lui apporter le cœur du Prince Elian, ou bien elle restera sous cette forme pour l'éternité.
De son côté, le Prince considère l'océan comme sa vraie demeure, même s'il est l'héritier du plus grand des royaumes. Chasser les sirènes est sa raison d'être. Mais lorsqu'il sauve une jeune femme qui se noie, il est loin de se douter de sa vraie nature... Pour le remercier, elle lui promet de l'aider à trouver le moyen de détruire toutes les sirènes, mais peut-il vraiment lui faire confiance ?
À l'annonce de la sortie de ce roman, j'étais au taquet. Il me tente depuis de nombreuses années, donc j'avais hâte de mettre la main dessus et de me plonger dedans. Evidemment le fait qu'il y soit question de sirène n'était pas innocent dans tout ça.


Si j'ai passé un moment agréable, je ne suis pas ressortie foncièrement satisfaite de cette lecture, le charme n'a pas complètement opéré. En refermant Le royaume assassiné, je me suis demandé si c'était le premier titre de l'autrice et c'est effectivement le cas. Ce n'est pas un défaut en soi, il faut bien commencer quelque part, c'est seulement que parfois, au cours de la lecture, ça se ressent un peu trop. En dehors de l'univers crée par Alexandra Christo, ce qu'elle développe manque de consistance, mais surtout le déroulé de l'histoire est assez classique et elle n'était pas assez pêchue selon moi.

J'ai vraiment aimé les premières pages au cours desquelles l'univers se faisait jour sous mes yeux. Entre un monde marin envoutant et cruel et un monde terrestre qui recelait beaucoup de richesses, ce que je découvrais était plein de promesses. C'est une fois que Lira « s'allie » à Elian que les choses ont moins eu ma préférence. Je pense que le fait d'avoir raconté l'intrigue du point de vue des deux personnages centraux était une erreur. Alors que je suis souvent pour ce genre de procédé, ici, ça n'a pas servi le texte pour moi. Cela apporte bien un plus, celui de pouvoir avoir un regard plus large sur ce qui se déroule, d'autant que les deux concernés appartiennent à deux mondes différents, mais d'un autre côté, avec ce partage des tâches l'autrice n'arrive pas à aller au-delà de l'essentiel dans ce qu'elle raconte. En l'état et pour ce titre-ci, on y perd en émotion et en attrait à la lecture.


Les relations entre les personnages sont minimalistes, les seconds rôles ont peu de place et si certains caractères sont intéressants, aucun n'est suffisamment intégré à l'histoire. Malheureusement du côté du duo principal, que ça soit entre eux ou avec les rôles secondaires, ça manque de matière également. On a l'impression que les héros vivent leur vie de leur côté et ne construisent qu'une relation légère. Cela n'a que peu d'intérêt, sans compter que la romance qui prend place tient difficilement la route. Il y avait matière à faire bien plus selon moi, Lira est Elian ont de la ressource, ils ne fuient pas et vont tout faire pour réaliser leur but, sauf que leur duo n'est pas aussi probant que je l'aurais espéré. Il y a des tentatives pour rendre les choses attirantes, mais l'autrice reste trop timide.

Avec son intrigue, c'est un peu la même chose. La mise en place de l'autrice est bonne, le but qu'elle fixe à ses héros est porteur, mais honnêtement sans la présence des sirènes, le résultat aurait été encore moins remarquable. Entre les lieux visités, pourtant attirants, comportants trop peu de saveurs, les retournements sans grandes surprises et des actions un peu trop brèves, le résultat n'est pas à la hauteur. Pourquoi nous faire visiter tant de pays si c'est pour seulement passer rapidement dessus, si les personnages rencontrés ne faisaient presque que de la figuration... ?

Comme déjà écrit, ce roman avait du potentiel, mais il ne va pas au bout des choses. J'ai eu le sentiment qu'on passait à côté du plus intéressant. Je ne dis pas que rien ne l'était, juste que je ressens encore une certaine frustration alors que je repense à tous les bons côtés qu'il a et au fait que l'ensemble sonne très banal. J'aurais même tendance à dire que tout est assez lisse, par rapport à ce qui transparaît au début du livre, c'est sûrement un peu gentillet au final. Même la fin a un espèce de goût amer. Elle est rapide et simple. Ce n'est pas un mauvais titre, il ne va juste pas me rester longtemps en mémoire.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Vous pouvez soutenir le blog en commandant cet ouvrage sur amazon : Le royaume assassiné

2 commentaires:

  1. C'est dommage que tu ressortes un peu déçue de ta lecture... En tout cas, je l'ai dans ma PAL et j'ai vraiment envie d'en savoir plus.

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...