Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 09/03/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mars / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Mars et Avril - Mai et Juin / ♠ J'ai lu => Mars - Avril / ♠ Milady => Mars - AVril / ♠ Milady romance => Mars - Avril / ♠ Pocket Jeunesse => Mars - Avril/ ♠ Autres sorties => Sorties Mars [35] - Sorties Avril [36]

Mes derniers avis

       

mardi 11 décembre 2012

Les aventures d'Aliette Renoir, tome 1 : La secte d'Abaddon

Auteur : Cécilia Correia
Illustration : Cécilia Correia
Genre : Fantastique
Edition : Rebelle
Parution : le 15 novembre 2012
Pages : 301 pages
Prix : 18 euros


Résumé:
En arrivant à Paname, les Allemands s’étaient rendu compte qu’une menace plus dangereuse qu’eux sévissait déjà. Alors, en accord avec leurs autorités, ils laissèrent ma famille, les Renoir, continuer leurs petites affaires. Je vais vous dire : cela aurait été plus simple si j’avais dû zigouiller des rongeurs et encore… j’en avais horreur. Bon, je ne vais pas vous mentir plus longtemps, je déteste toutes les bestioles, qu’importe l’espèce animale. Sauf que la plus terrible de toutes, celle que je traquais chaque nuit demeurait mon pire cauchemar. Mais voilà, l’honneur de la famille restait ma priorité. Si bien que même si j’avais le trouillomètre à zéro, je devais quand même braver mes peurs en affrontant mon ennemi juré : le vampire.


Mon avis:
Avec ce livre, l'histoire a débuté comme beaucoup d'autres : j'ai flashé sur la couverture. Les couleurs, la police du texte, mais surtout les personnages représentés forment un tout superbe. Et en vrai vrai le résultat est encore meilleur. Le résumé a fini de me tenter, il ne dis pas grand-chose mais son accroche est aguicheuse. Il n'en fallait pas plus pour me convaincre de me lancer et le contenu s'est avéré aussi bon que l'emballage.

J'ai bien envie de vous laisser dans le flou dans lequel nous plonge le résumé, parce que, quelles que soient vos prévisions, il se peut que vous vous trompiez sur le contenu. C'est mon cas et dès le début je m'en suis rapidement rendu compte. Je suis partie dans des prévisions totalement faussées qui m'ont fait du coup ressentir un manque, mais quand on lit le livre on se rend compte qu'Aliette, si elle est bien une chasseuse de vampires, est aussi une chipie comme c'est pas permis. C'est quand même bien joué de la part de l'auteur, de nous tromper avant même d'ouvrir la première page. Mais pour savoir le vrai du faux, il va falloir lire le premier tome des aventures d'Aliette Renoir;).


Aliette Renoir
Le début va bien vite à l'essentiel, dès le premier chapitre se passe un événement, auquel je ne m'attendais pas du tout, donc première surprise, assez agréable je dois le dire, qui va changer la vie d'Aliette à jamais. Sa toute première rencontre dans l'histoire avec un vampire va être déterminante pour la suite, elle va la mettre en relation directe avec le monde de ces créatures aux dents pointues et c'est sur ça que va se concentrer ce premier tome.

Qui dit premier tome, dit informations diverses. L'auteur nous en fournit pas mal tout au long du récit par le biais d'Aliette et aidée de celui qui va l'accompagner la plupart du temps. Il n'y a pas un flot d'informations d'un coup, l'étalage permet de bien les intégrer. On passe en revue la hiérarchie du monde vampirique, leur création, leurs faiblesses.... Tout un tas d'informations bien utiles, qui posent des bases saines pour la suite.


En plus de suivre Aliette chez les vampires, Cécilia Correia pimente son récit avec une histoire de meurtres. Elle se suit agréablement, mais je dirais qu'elle est un peu éclipsée par Aliette et son charisme bien à elle. Si la demoiselle y prend part, le lecteur est plus capté par ses écarts et les phrases sibyllines qui sortent de sa bouche régulièrement, que par l'affaire en elle-même. C'est ce qui me reste le plus en mémoire en ayant refermé le livre, Cécilia a créé de toutes pièces des personnages hautement forts, marquants, qui ont la part belle pour le moment au détriment de son intrigue. Même les deux cocos qui tournent autour d'Aliette et qui sont pourtant encore peu développés m'auront plus marqué que l'affaire en cours.

Lawrence Lawford
Mais ne vous y trompez pas, cette histoire de meurtre est réellement bien menée, j'y suis allée de mes petits prognostiques sans pour autant mettre le doigt sur le véritable coupable et pourtant le nombre de personnages n'est pas si élevé que ça. La fin est quant à elle réussi, elle est pêchue et menée avec une touche d'humour, vous comprendrez pourquoi en la lisant.

J'ai aussi beaucoup aimé la fin, après la « bataille » finale. Ce que l'auteur met en place et ce qui se profile pour la suite. La nouvelle vie d'Aliette commence véritablement et ça donne franchement envie.


Aliette est terrible, c'est une héroïne unique, comme on en fait rarement. Son franc-parler souvent incisif est un régal, sa personnalité pétillante également. Et détail qui m'a soulagé au plus haut point, c'est sa réaction au début, suite au bouleversement qui lui tombe dessus. Elle reste étonnamment maitresse d'elle-même, acceptant la chose rapidement, on ne perd pas des plombes en diverses tergiversations. Je peux vous dire que c'était un grand soulagement. Les seuls points où elle rechigne plus que de raison concernent les bestioles de toute espèce, mais ça, avouez qu'on ne va pas lui jeter la première pierre. Ne vous fiez pas trop non plus à ce qu'elle paraît être le plus souvent, parce que c'est une petite maligne. C'est un personnage pour lequel j'ai complètement craqué, une demoiselle à rencontrer absolument.

Les personnages qui se taillent la part du lion à ses côtés sont au nombre de 2. Entre Lawrence et Sytry, le cœur d'Aliette balance. L'un possède un charme indéniable, gentil, d'ailleurs en parlant de gentillesse, je les ai trouvé vachement cool les deux zigotos là, au début un peu trop, mais on finit par voir certains vampires vraiment pas commodes et donc Aliette est quand même vachement bien tombée. Quoique le second a une part d'ombre bien visible, mais c'est aussi le plus craquant à mes yeux, celui qui se dévoile le plus alors même que c'est celui qu'on voit le moins. En somme il y a peu de personnages remarquables en dehors de ces trois-là, même si j'ai bien aimé Uphir.


Sytry
Cécilia a mélangé les styles d'ambiances tout au long du récit. Entre situations comiques ou tragiques, le mélange fonctionne à merveille et ce en toute occasion. Elle parsème son ouvrage de nombreuses allusions sexuelles, Aliette ayant un physique avantageux et nos vampires appréciant les belles choses, niveau descriptions croustillantes ça ne manque pas, pour notre plus grand plaisir. J'ai bien souvent souris et même ri des phrases chocs d'Aliette et de ses déboires. Les passages racontés avec un registre plus grave sont tout autants plaisant à lire. Le style de l'auteur s'adapte au gré des situations diverses racontées et elle a une plume des plus agréables.

Le décor dans lequel prend place l'histoire m'a aussi bien plu. Le paris des années 1942 change de ce qu'on a l'habitude de voir et ça fait du bien. Quoique l'histoire se suive le plus souvent sous terre, c'est un peu dommage, mais le charme arrive quand même à opérer.


Ce premier tome pose des bases solides et si l'intrigue principale bien qu'entrainante à suivre passe au second plan derrière son personnage principal, il n'empêche que ça fait mouche. C'est une belle découverte, pleine de promesse pour la suite. J'ai moi aussi succombé aux charmes d'Aliette, demoiselle aussi maligne que pleine de pep's et au langage tout en subtilité. Je suis impatiente de lire la suite, retrouver Aliette ainsi que Lauwrence et Sytry et de voir ce qu'il va arriver à tout ce petit monde.


Aliette est une anti-héroïne qui vous fera indéniablement craquer grâce à sa personnalité hors du commun. L'intrigue quoiqu'en dessous est bien menée et se suit agréablement.
Retrouvez les avis de : Jess, Hélène et d'autres sur la fiche BBM du livre.
Logo Livraddict


Quelques morceaux choisis:
"J’espérais qu'il n'avait pas dans l'idée de me sucer les fruits, parce que la claque, elle, partirait certainement dans sa poire"

"- Je ne te croyais pas aussi sensible... le taquinais-je. Tu n'aurais pas un portemanteau dans le pantalon par hasard ?"

"- Vous savez, petite ou grosse, c'est bien joli. Mais si on ne sait pas la faire travailler, elle ne sert à rien du tout"


10 commentaires:

  1. ta chronique me donne trop envie de le lire
    merci miss
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Ha la la, qu'est-ce qu'il me fait envie ce livre ! Merci pour cet avis, encore un avis positif ça donne encore plus envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras te le procurer, je me souviens pour Felicity tu avais bien galéré :/

      Supprimer
  3. Quand j'ai vu la couverture dans un de tes C'est lundi, j'ai craqué : elle est vraiment magnifique. En lisant le résumé, un peu moins : encore une histoire de vampires mais j'ai cru comprendre en te lisant qu'il ne fallait pas s'y fier... Ton avis m'incite grandement à le lire : je suis sûre que je vais aimer le personne d'Aliette ! Je note. Merci, Galléane ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est bien une histoire de vampires, ce n'est pas de ça que je parlais^^. L'époque diffère de la plupart des livres qui sont publiés et il dégage un charme particulier. Bref, n'hésite pas à te lancer dans cette lecture :)

      Supprimer
  4. Quelle bonne idée de lire ton article avant les imaginales :p j'avais craqué pour son autre saga (mais pas encore lue) et je crois que je vais me laisser tenter par ce titre, la couverture est trop magnifique en plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol je te sens ironique :p mais siiiiii il faut que tu craques en espérant ensuite que tu aimes Aliette autant que moi hihi.
      Oui elle est superbe et celle du tome 2 aussi <3

      Supprimer
  5. J'ai moi aussi craqué sur la couverture en premier. Ensuite sur le résumé. Quelle surprise en découvrant le début de l'histoire... Mais, je m'y suis vite faite grâce au personnage d'Aliette qui m'a fait sourire du début à la fin.

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.