Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Août / ♠ Milady => Août / ♠ Milady romance => Août / ♠ Pocket Jeunesse => Juillet-Août / ♠ Autres sorties => Sorties Août [40]

Mes derniers avis

       

dimanche 16 décembre 2012

Le dernier des Aguris, tome 1 : L'ombre du crépuscule

Auteur : Jane Kinkster
Illustration : Yann Hamonic
Genre : Young Adult, Science-Fiction
Edition : L'archipel - Galapagos
Parution : le 24 octobre 2012
Pages : 265 pages
Prix : 14.95 euros


*Commander sur amazon : Le dernier des Aguris, tome 1 : L'ombre du crépuscule*


Résumé:
Pourchassés par une horde barbare, Jane et Jonas échappent à la mort grâce à l’intervention d’un inconnu, qui les dépose devant la grille d’un étrange manoir. Les deux jeunes gens ne tardent pas à découvrir qu’il s’agit d’un établissement destiné à former la future élite du monde. On y apprend la cruauté et la manipulation, puis on sélectionne les plus forts. Aucune faiblesse n’y est tolérée. Survivront-ils aux épreuves qui les attendent ? Pour Jane, celle de l’amour, prohibé au manoir, et pour Jonas, celle de sa mise à mort ? Retrouveront-ils le dernier des Aguris ?


Mon avis:
Encore un livre avec lequel je ne m'attendais à rien de particulier. Décidément je vais faire comme ça à chaque fois, parce que ça à l'air de leur porter chance. Ce premier tome est bourré de manques et pourtant j'ai adoré.


Jonas et Janes sont seuls à errer dans la rue, à tenter de survivre dans un quotidien difficile. Un jour ils sont repérés par une bande qui les passe à tabac sévèrement. Ils sont sauvés in-extremis par un homme qui les conduit au pied d'une bâtisse bien mystérieuse. Dans cet endroit, ils sont séparés et vont suivre deux chemins différents. Les filles ne sont plus que des numéros attendant le bon vouloir des garçons. Et ces derniers doivent affronter bien des dangers afin de faire partie de l'élite.


S'il y a bien une chose que je ne comprendrais jamais, c'est bien le fait de laisser son lecteur complètement à la ramasse dans un univers inventé et qui dont logiquement lui est totalement inconnu. Tout n'est que tergiversations, supputations dans ce premier tome dans lequel le lecteur va prendre part. Si certains éléments se devinent, même s'il ne faut pas attendre de confirmations, comme le fait d'être dans un monde post-apocalyptique, beaucoup trop de choses demeurent un gigantesque point d'interrogation.

C'est affolant le nombre de manques que comporte «L'ombre du Crépuscule. Si encore ça ne touchait que des révélations diverses, mais les bases aussi sont concernées. Comment le monde est devenu tel qu'il est ? Pourquoi règne-t'il une telle violence ? Qui sont les Aguris ? … Bref, des questions encore et encore. Heureusement que le livre n'est pas épais, sous peine de virer dans la folie^^.

J'ai aussi été grandement gênée par les termes qui sont propres à l'univers et qui ne sont pas non plus expliqués. Tout ça n'est pas un problème insurmontable, vu leur faible nombre, ça n'empêche pas de suivre l'histoire, mais quand même c'est agaçant.


C'est donc dans un flou qu'on reste la plupart du temps et pourtant tout ce que j'ai dit en-haut à, réussi à être atténué par tout ce que raconte et procure l'histoire. C'est un enchaînement d'évènements tous plus fascinants les uns que les autres, même s'il n'y a pas d'informations importantes qui nous sont données, je vous garantis que l'histoire exerce un fort effet d'attraction sur le lecteur.

Je me suis rapidement entichée de ce premier tome, avec des nuances certes, mais au vu des évènements qui ont lieu dans cette école, on est captivé et on oublie à certains moments le reste. C'est sombre, inquiétant, stressant. La violence constitue une part importante de l'intrigue, il y a parfois des descriptions assez dures et la considération de l'être humain ne vaut pas grand-chose. L'atmosphère pesante, présente la plupart du temps est diablement attirante.

Le double point de vue apporte beaucoup. On passe de Jane à Jonas régulièrement, on découvre ainsi ce qui est rattaché aux filles et aux garçons étant donné qu'ils sont séparés la plupart du temps, ne se retrouvant que pendant les repas. Ils vivent donc des choses différentes ce qui permet d'avoir une variété de faits bienvenus.


J'ai trouvé les personnages quoique plaisant, trop peu développés pour les trouver attachant. J'ai quand même suivi leurs histoires respectives avec grand intérêt. J'ai juste un bémol concernant Jane, son amour qui est amené assez maladroitement. Ça tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.

Les chapitres sont très très courts apportant un joli rythme à l'ensemble. L'écriture sans fioritures de l'auteur et allant à l'essentiel, rend la lecture facile.


L'ombre du crépuscule est un ouvrage qui est avare en informations, les non-dits et autres mystères ont la part belle. Pourtant j'ai avalé les pages avec avidité. Les évènements dépeints dans ce premier tome exercent un attrait affolant auprès du lecteur. J'ai adoré du début à la fin malgré les énormes manques qui sont agaçants. Les bonnes idées jetées ici ou là ne manquent pas d'attrait et l'intrigue défilant sous les yeux du lecteur arrive à passionner en n'en dévoilant que peu. Un livre à lire en tout connaissance de cause et qui vaut la découverte parce qu'il se pourrait bien, qu'il vous plaise autant qu'à moi.


Des mystères en pagaille qui lui porte un peu préjudice, mais une aventure pourtant fascinante qui m'a beaucoup plu.
Retrouvez les avis de : Karline, Moody, Lady K et d'autres sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict

4 commentaires:

  1. Tu le mets dans la catégorie young adult? La couverture fait penser à du jeunesse... Mais c'est vrai que tu parle de la violence!
    En tout cas c'est très intéressant tout ça! Je l'achèterai bien pour la médiathèque du coup! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la base Galapagos est une collection YA, même si je conçois que parfois ça ne veut rien dire. La violence est présente, mais n'est pas affreuse, l'auteur ne rentre pas dans les détails, même si ça impressione le lecteur.

      Supprimer
    2. Ah d'accord! Merci pour les précisions!
      YA c'est une notion qui nous embête un peu en bibliothèque! Nous on a "adolescent" en jeunesse et "adulte"! ^^

      Supprimer
    3. Pourtant YA, ça veut dire jeunes adultes donc adolescents ou jeunesse plus généralement ;)

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.