Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Juillet / ♠ Bragelonne => Juillet  / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Juillet / ♠ Milady => Juillet / ♠ Divers

Mes derniers avis

       

vendredi 22 juin 2018

La guerre de Catherine de Julia Billet

Scénario : Julia Billet
Dessins : Claire Fauvel
Genre : Bande dessinée - Historique - Jeunesse
Edition : Rue de Sèvres
Parution : le 10 mai 2017
Pages : 160 pages
Prix : 16 euros

*Commander sur amazon : La guerre de Catherine*


Rachel est confiée par ses parents à la Maison de Sèvres, une école pas tout à fait comme les autres. C'est là qu'elle se découvre une passion pour la photographie. Mais la Seconde Guerre mondiale est engagée et la jeune fille juive doit changer de nom et fuir. Aidée par un réseau de résistance, elle parcourt la France de Lieu en lieu, son appareil photo toujours à portée de main. C'est ainsi qu'elle fixe sur pellicule sa guerre, celle de la résistance, celle de ces héros anonymes qui risquent leur vie pour sauver celle des autres et qui lui permettront de devenir une jeune femme libre.

Bande dessinée ayant un joli palmarès, elle a remporté le prix Fauve Angoulême 2018, catégorie jeunesse, le prix Artémissia 2018 de la fiction historique et elle a été sélectionné par le ministère de l'Education nationale. Je me suis pourtant lancée sans filet, sans en savoir beaucoup, sa réputation ayant suffi à me titiller. Je me souvenais juste que l'histoire se déroulait pendant la Seconde Guerre Mondiale.


Sarah est une jeune fille que ses parents ont laissée derrière eux, pour la protéger. Confiée à une école un peu particulière, dans sa manière d'éduquer et de donner des cours aux enfants, elle évolue entre ses murs en étant pour le moins satisfaite. Mais la guerre va la rattraper. Juive, elle est en danger et doit quitter son refuge. Ce qui commence par un changement d'identité, Sarah devient alors Catherine, va se poursuivre avec des périodes plus compliquées et moins stables. Catherine va voir du pays, pour tenter d'échapper aux Allemands qui capturent le moindre Juif à même de tomber entre leurs mains.

La guerre de Catherine est une bande dessinée bien garnie, qu'on prend le temps de lire et qui offre en conséquence un contenu assez riche. Je me suis sentie très vite prise par les événements et surtout j'ai très vite adhéré à Catherine qui nous communique d'une belle façon, tout au long de l'ouvrage, son attrait pour la photographie. C'est d'ailleurs un élément de l'intrigue qui apporte un joli plus et que j'aurais beaucoup aimé. Cela aurait pu ne pas fonctionner avec moi car comme certains le savent peut-être les histoires se déroulant pendant la Seconde Guerre Mondiale ne m'intéressent pas énormément. C'est une période que je n'aime pas forcément retrouver dans mes lectures, saufs cas particulier. Ici l'apport de l'auteure, ce sur quoi elle concentre son récit, offre une vision du conflit qui n'est pas si habituelle que ça (en tout cas pour moi) et avec son héroïne foncièrement plaisante à suivre, elle est parvenue à m'offrir quelque chose de différent se rattachant à ce conflit. Et c'est là où j'ai trouvé mon compte.

Des différentes étapes qui vont jalonner la vie de Catherine à cette période, des rencontres qu'elle va être amenée à faire, le tout allié à sa passion pour la photographie, cet ensemble de choses compose un tous des plus avenants. J'ai vraiment passé un très bon moment de lecture, me complaisant dans ce que je lisais et appréciant la variété des visages que découvrais, des visages distincts qui sont là pour l'aider, malgré le danger, qui l'accueillent dans leur quotidien et lui permettent de rester sauve. Catherine grandit, les années passent et la fin du conflit arrive et le bilan se pose. La fin m'a laissé un sentiment partagé. D'un côté il manque des choses pour tourner véritablement la page, de l'autre en s'arrêtant de cette manière, on se situe sur un pied d'égalité avec Catherine. Elle n'est pas désagréable et ne contentera peut-être pas tout le monde. Une dernière chose, pendant ma lecture j'ai été un peu gênée de l'absence de repères temporels, le temps se brouille un peu trop pendant la lecture. On ne sait pas non plus quel âge a Catherine et au vu de certains événements, j'aurais aimé savoir où la jeune fille se situait pour m'approprier encore plus la bande dessinée. C'est un détail mais qui m'a quelque peu turlupiné vers la fin surtout. Si vous avez envie de prolonger le plaisir, sachez qu'à la base, La guerre de Catherine est un roman.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.