Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Juillet / ♠ Bragelonne => Juillet  / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Juillet / ♠ Milady => Juillet / ♠ Divers

Mes derniers avis

       

samedi 23 juin 2018

Caraval, tome 1 de Stéphanie Garber

Auteur : Stéphanie Garber
Titre VO : Caraval, book 1
Traduction : Eric Moreau
Genre : Fantasy - Young adult
Edition : Bayard Jeunesse
Parution : le 8 février 2017
Pages : 475 pages
Prix : 17.90 euros

*Commander sur amazon : Caraval*


Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu... Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n'est qu'illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l'on ne se réveille pas...

J'étais curieuse, mais aussi prise d'une certaine frayeur, de me lancer dans Caraval. Beaucoup ont adoré, mais j'ai aussi vu des personnes qui avaient été déçu. J'avais certaines attentes avant de le commencer, voyons donc ce qu'il en a été.


Les premières pages m'ont rapidement accroché, j'aimais ce que je découvrais et n'ayant pas relu le résumé avant d'entamer ma lecture, je ne m'attendais pas à ce que j'ai trouvé dans ce début de roman. Le contexte dans lequel on fait la connaissance des personnages m'a interpellé, je trouvais ça engageant, ce que l'autrice me décrivait m'offrait un bel aperçu de ce à quoi je pouvais m'attendre dans la suite de l'histoire. Cette mise en bouche plaisante me faisait dire que ma lecture allait probablement me réserver des choses tout aussi intéressantes. Cruelle illusion.

Cette lecture m'aura finalement laissé une impression très, très mitigée. L'autrice a des idées, une certaine ressource, mais on sent au travers de ce qu'elle écrit un manque d'expérience. C'est un premier roman et ça se ressent, ce premier tome est fragile et il aurait pu être, je pense, mieux qu'il ne l'est en l'état. J'espère vraiment que mes impressions ne viennent pas de la traduction. On retrouve des faiblesses dans l'univers en lui-même. De la magie promise, que beaucoup ont louée, je n'ai pas vu grand-chose. Les descriptions ne sont pas suffisantes, en tout cas pour moi et elles ne mettent pas en valeur l'ambition de tous ce qu'on peut entendre sur Caraval, tout au long de l'histoire. Je voulais de la magie, je voulais des décors somptueux, je voulais des paillettes... et je regrette énormément ce manque d'immersion, causées par des descriptions trop justes. J'ai par contre été jalouse de la toilette magique de Scarlett.

Scarlett justement parlons-en, elle a grandement contribué à rendre ma lecture décevante. C'est un personnage qui, au départ, m'a laissé un bon sentiment. J'appréciais sa réserve et son côté raisonnable, en plus l'amour qu'elle porte à sa sœur faisait plaisir à voir. Néanmoins, une fois lancée dans le jeu de Caraval, ses traits de caractère l'ont complètement desservie. Elle évolue lentement et elle se prend difficilement au jeu. J'avais bien trop l'impression qu'elle était de trop, qu'elle ne mettait pas du sien (à défaut de dire qu'elle était molle) et qu'elle était trop réservée.

Les seconds rôles ne sont pas davantage intéressants bien que Donatella, la sœur de l'héroïne qui se montre davantage impliquée, soit arrivée à m'attirer et dans une autre mesure Julian n'était pas désagréable à suivre. Les méchants de l'histoire font pâle figure et les employés de Caraval manquaient clairement de prestance. La romance qui s'installe entre deux personnages était sympathique mais un peu rapide et donc maladroite par bien des côtés. C'est un détail, même si pas tant que ça, mais je pense qu'écrire l'intrigue à la troisième personne de singulier ne m'a pas aidé à m'immerger dans le roman ou à apprécier le personnage principal, je pense que l'autrice aurait dû employer la première personne du singulier. Il y a des auteurs qui arrivent très bien à rendre un roman prenant et à nous faire aimer des personnages avec le il, Stéphanie Garber n'y est pas parvenue pour moi.

L'intrigue en elle-même était assez simple, un peu trop. L'autrice aura réussi à me perdre avec tous ses faux-semblants, même si je n'ai pas vraiment aimé ça en fait. Elle m'a surprise pour certaines choses vers la fin, que j'ai trouvées bien menées et qui rejoignent ce que j'ai dit dans la phrase précédente, mais à force d'en abuser, ça a fini par m'agacer. Mais par pour tous les éléments qu'elle dépeint. J'aurais quand même trouvé l'ensemble élémentaire avec un contenu global qui reste facile. Les enjeux sur la fin, avec certaines confrontations se terminent beaucoup trop aisément. Et, le jeu, au centre du roman ne m'a pas impressionné, en fait il m'a laissé assez indifférente. Je trouvais que rien n'avait beaucoup de sens, bref, ça ne m'a pas plu. Lorsqu'on ne lit pas l'épilogue, on pourrait s'arrêter-là et c'est ce que je compte faire n'ayant pas trouvé mon compte avec ce premier tome. Mais, en lui-même, cet épilogue interpelle.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. Oh non ! Dommage que tu ne l'ai pas apprécié d'avantage...Pour ma part j'avais beaucoup aimé <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant pis, ce n'est pas bien grave, même si effectivement c'est toujours dommage :/

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.