Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

       

dimanche 22 novembre 2015

Arte, tome 1

Auteur : Kei Ohkubo
Titre VO : Arte, vol 1
Traduction : Ryoko Akyama
Genre : Manga - Seinen
Edition : Komikku
Parution : le 26 août 2015
Pages : 191 pages
Nombre de tomes : 2/4 (série en cours au japon)
Prix : 7.90 euros

*Commander sur amazon : Arte, tome 1*
*Lire un extrait*

Résumé :
Florence, début du 16e siècle.
Dans ce berceau de la Renaissance, qui vit l’art s’épanouir dans toute sa splendeur, une jeune aristocrate prénommée Arte rêve de devenir artiste peintre et aspire à entrer en apprentissage dans un des nombreux ateliers de la ville…
Hélas ! Cette époque de foisonnement culturel était aussi celle de la misogynie, et il n’était pas concevable qu’une jeune femme ambitionne de vivre de son art et de son travail. Les nombreux obstacles qui se dresseront sur le chemin d’Arte auront-ils raison de la folle énergie de cette aristo déjantée ?
Mon avis :
Ceux qui me suivent, depuis un certain temps, savent que j'adore les mangas historiques, avec des personnages féminins dans le rôle principal plus particulièrement, et que je désespère toujours de ne pas en trouver assez. Eh bien je peux vous dire que je viens d'en trouver un nouveau car ce premier tome m'a beaucoup plu.


Parlons peu mais parlons bien et commençons par les dessins. Pour ma part c'est du tout bon, des décors en passant par le design des différents personnages que l'on rencontre, je les ai trouvés très beaux. Les cases sont souvent fournies, il y a assez peu de décors à couper le souffle alors qu'il y a matière à, mais tout au long de la lecture on se retrouve projeté dans un autre univers et ce titre respire de vie. Le design des personnages correspond bien à mes goûts et si ce n'est une case où j'ai noté un problème de proportions j'ai trouvé Arté très mignonne et j'avoue j'ai flashé sur Léo, son maître, qui est bien mignon. Deux autres personnages interviennent plus que d'autres et j'attends d'en savoir plus sur eux, mais niveau attrait physique, ils sont réussis. J'ai juste trouvé dommage, pour un titre parlant d'art, qu'on ne voit presque pas les œuvres réalisées, qu'elles soient finies ou en cours.

Pour l'histoire ce premier tome a atteint l'objectif principal que je demande aux premiers tomes, c'est-à-dire qu'il m'a donné plus qu'envie de lire la suite, que je vais filer acheter fissa d'ailleurs. Nous évoluons à Florence, au début du 16ème siècle et Arté notre héroïne vient de perdre son père. La jeune femme devrait logiquement penser à trouver un mari, ce que souhaite sa mère, mais elle ne veut pas s'y résoudre. Plutôt que d'obéir à sa mère, Arté va vouloir vivre pour et de sa passion : le dessin. Sauf qu'on est au 16ème siècle et que c'est une femme et rien que ça, c'est un obstacle de poids. Mais elle n'a pas dit son dernier mot et elle va tout faire pour réaliser son rêve.


Très tôt ce qui frappe le lecteur, outre son amour pour le dessin, c'est son énergie à toute épreuve, son enthousiasme communicatif et sa façon de ne pas renoncer malgré les réflexions de certains, tout ça parce qu'elle est une femme. Elle va à de nombreuses reprises tenir tête à ces hommes qui rient d'elle ou qui ne voient en elle qu'une pauvre femme et donc une personne faible et sans culture. Elle m'a énormément plu. La voir s'acharner, ne pas baisser les bras, la voir si enjouée et prendre du plaisir pour ce qu'elle fait, même les tâches les moins gratifiantes, ne la rend que plus sympathique de pages en pages.

Léo, son maître, physiquement c'est totalement mon kif, pour le reste le fait qu'il ne se soit pas laissé arrêter par le sexe de l'héroïne est en soi un excellent point. Si on ne le connaît pas encore bien et qu'il est pour le moins peu bavard, sa simple présence fait un petit quelque chose et on a envie d'en apprendre plus sur lui. Les deux autres personnages qu'on rencontre sont intéressants, différents, et je ne demande qu'à les voir un peu plus. Pour la femme qui se dévoile vers la fin, dans les dernières pages, quelque chose se met en place avec elle et ça peut aussi bien être positif que négatif. Si le premier contact est bon, à voir comment ça va évoluer.


L'histoire tourne autour de l'art, du dessin, de l'apprentissage pour devenir artiste. Au travers d'Arté, on découvre les missions qu'un apprenti réalise pour son maître afin d'acquérir des bases, de l'expérience dans le métier. Le chemin pour devenir un artiste est long, quoique raccourci ici du fait de l'expérience que possédait déjà Arté, mais au moins on nous informe du parcours normal d'un aspirant à cette profession et aucune information n'est de trop. Le contenu est varié et parfois surprenant quand on ne connaît pas du tout le milieu, encore moins dans un contexte historique. Par exemple, à un moment on assiste à une dissection. Passage étonnant de prime abord, mais pas si étonnant que ça quand on connaît le pourquoi de la présence de deux artistes à ce genre de réunion. C'était aussi un passage très drôle dans ce premier tome. Il se passe donc beaucoup de choses et on ne voit pas du tout le temps passer.


J'ai adoré ce premier tome. L'héroïne m'a complètement tapé dans l'oeil. J'ai aimé voir sa passion transparaître à chaque page, la voir s'accrocher dans tout ce qu'elle fait et sa bonne humeur fait plaisir. Les personnages secondaires, surtout Léo, le maître d'Arté, m'intéressent beaucoup. L'histoire m'a tout autant charmée que les protagonistes. Le contexte historique, l'Italie (Florence) du 16 ème siècle, a beaucoup contribué à mon attachement immédiat pour ce premier tome, mais l'intrigue ne m'a pas déçue du tout. Au travers d'Arté -qui rien que parce qu'elle est une femme, elle rend l'histoire déjà très intéressante- on découvre le milieu de l'art dans une époque éloignée de la nôtre, ce qu'une personne doit faire pour y entrer, différentes tâches inhérentes au métier, le tout mis en scène dans des situations variées. Ce premier tome est riche et captivant et il propose des dessins, décors comme design des personnages, très agréables à regarder.


Une très bonne lecture
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

La série - Arte :

Tome 1 - Tome 2 - Tome 3, le 11 février 2016, Tome 4...




6 commentaires:

  1. Ce manga semble réunir beaucoup de critères qui font qu'il pourrait énormément me plaire ! Je le note dans un coin. Merci pour cette super chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien. Avec un aussi bon titre, c'est inspirant :D

      Supprimer
  2. Je ne peux qu'être totalement d'accord avec ta chronique ! Ce premier tome m'a beaucoup plu et je vais très vite me procurer le deuxième :).
    Je partage aussi ton léger bémol quant au fait qu'on ne voit pas trop les peintures ... C'est dommage ! Peut-être qu'on en aura l'occasion dans les prochains tomes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le tome 2 c'est la même chose :/ On en voit une un peu mieux mais c'est tout. C'est dommage pour un titre centré sur l'art, mais bon pas essentiel non plus.

      Supprimer
  3. C'est sur cet article que j'ai découvert ce manga, et merci à toi, car il est vraiment excellent.
    J'ai fini le tome 5 il y a quelques jours, et ce fut un plaisir de retrouver Arte !
    http://lessenslivresques.weebly.com/chroniques--cie/arte-la-bonne-humeur-en-italie

    Encore un grand merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de lire ça :D Tu m'as dépassé pour le coup.
      Merci pour le lien de ta chronique.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.