mercredi 14 septembre 2022

L'atelier des sorciers, tome 3 de Kamome Shirahama

Auteur : Kamome Shirahama
Titre VO : Tongari Bôshi no Atelier
Traduction : Fédoua Lamodière
Genre : Manga - Seinen
Edition : Pika
Parution : le 3 octobre 2018
Pages : 190 pages
Prix : 7.50 euros


Pour sauver un jeune garçon, Coco a utilisé un sort pour transformer un rocher en sable. Mais catastrophe ! Son sort a eu bien plus de portée qu’elle ne le pensait, et tout le lit de la rivière s’est effondré en conséquence. Coco est accusée par la milice magique d’avoir eu recours à un sort interdit et condamnée à voir sa mémoire effacée. Elle est sur le point d’être bannie à jamais du monde des sorciers…
Oui, allô, bonjour, j'aimerais parler à la mois du passé et lui demander ce qu'elle a fichu (restons à peu près polie) avec cette série. Non, parce que le tome 2 a été lu en 2018, ça va faire 4 ans madame. Ce n'est pas faute de l'avoir souvent sorti, mais allez comprendre pourquoi il repartait dans ma pile à lire manga tout le temps. C'était enfin son jour il y a peu et je suis toute émotionnée, j'ai l'impression d'avoir fait un grand pas en avant.


Je n'avais pas oublié, mais tout de même, quel plaisir pour les yeux, le design des personnages étant ce qu'il est, fin et travaillé, visuellement parlant, c'est un bonheur de voir défiler les différents visages qu'on croise. C'est un peu moins fourni au niveau des décors, mais le design des protagonistes nous fait quelque peu oublier ce détail.

J'ai aussi beaucoup aimé l'intrigue de ce troisième volume. Vu le temps écoulé, j'avais forcément quelques craintes concernant le contenu et je suis plutôt bien parvenue à me remettre en selle. Même s'il a bien dû y avoir des pertes, je ne les ai pas énormément ressenties. C'était surtout vrai pour l'affect que je pouvais avoir, ou non, envers des rôles secondaires et si ces derniers ne m'étaient pas inconnus, je ne suis pas vraiment arrivée à me remémorer ce que j'avais pu penser de certains d'entre eux. Rien de grave, juste un petit désagrément d'autant plus que ce n'est pas sur eux qu'on se concentre, donc finalement, c'était encore moins gênant. Le personnage qu'on voit le plus a déjà été aperçu auparavant et j'avoue avoir adoré son intégration plus prononcée à l'intrigue.

Tarta est un jeune homme qui aurait voulu pratiquer la magie, mais qui ne le peut pas pour différentes raisons. Au gré de ce tome, au travers de son histoire personnelle et de ses interactions avec notre héroïne Coco, on va découvrir de nouvelles subtilités de l'univers crée par la mangaka. L'émotion est au rendez-vous, mais surtout l'espoir, l'espoir d'un mieux et d'un rêve qui pourrait de réaliser. Les instants entre ces deux personnages sont particulièrement touchants et j'espère que Tarta va devenir un rôle régulier. Je l'ai trouvé très intéressant et sa personnalité était fort plaisante. Il est vraiment plein de promesses.

Pour le reste de l'intrigue, après avoir terminé l'action sur laquelle on quittait les personnages dans le tome précédent, qui nous permet là aussi d’appréhender un peu plus la mythologie de la série, nous avons une héroïne qui s'établit de plus en plus en tant que sorcière, qui prend part de façon toujours plus affirmée à la sorcellerie et qui, plus que jamais vise à vouloir réaliser son objectif, celui de sauver sa mère, qu'elle a figé dans la pierre par mégarde. Le fil rouge avance à son rythme, mais il avance et le mystère ambiant entourant le maître de Coco continue de s'épaissir. Par petites touches, il nous fait nous poser beaucoup de questions, le concernant, mais pas que.



Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10...

Vous pouvez soutenir le blog en commandant cet ouvrage sur amazon : L'atelier des sorciers, tome 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.