Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 09/03/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mars / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Mars et Avril - Mai et Juin / ♠ J'ai lu => Mars - Avril / ♠ Milady => Mars - AVril / ♠ Milady romance => Mars - Avril / ♠ Pocket Jeunesse => Mars - Avril/ ♠ Autres sorties => Sorties Mars [35] - Sorties Avril [36]

Mes derniers avis

       

mardi 15 mai 2012

Delirium, tome 2 : Pandemonium

Auteur : Lauren Oliver
Traduction : Alice Delarbre
Genre : Dystopie, Young Adult
Edition : Black Moon
Parution : le 1 mars 2012
Pages : 375 pages
Prix : 16 euros


*Commander sur amazon : Delirium, tome 2 : Pandemonium*


Résumé:
Lena a découvert avec Alex ce sentiment interdit qu’est l’amour. Ensemble ils se sont enfuis, déterminés à gagner la Nature pour vivre leur passion. Mais seule Lena est parvenue à franchir la frontière. Sans savoir si Alex est encore vivant. Aujourd’hui Lena a rejoint la résistance. Elle se voit confier une mission qui pourrait bien lui coûter la vie. Mais une nouvelle rencontre vient remettre en question tous ses principes. Se battre pour avoir le droit d’aimer : cela a-t-il vraiment un sens ? Imaginez qu’on vous prive de tout sentiment. Que la liberté ne soit plus qu’un vieux souvenir dénué de sens. Jusqu’où iriez-vous pour garder le droit d’aimer ?


Mon avis:
Ça n'arrive pas souvent en France, les changements de couvertures en plein milieu de série. Il faut dire que le tome 1 d'origine avait une couverture sobre au possible, du coup Black Moon sort le deuxième tome avec un autre visuel repris de la VO, et en profite pour rééditer le tome 1 dans le même ton, toujours selon la VO. Elle est jolie, je préfère ces nouvelles versions, plus colorées et plus tape-à-l'oeil.


Le résumé étant très bien en tant que tel, je n'en ferais pas un moi-même. Par contre évitez de le lire si jamais vous n'avez pas lu le tome 1.


Je gardais un souvenir flou du premier. Déjà mon avis global n'était pas parmi les meilleurs, mais vu les billets que j'en avais lu, je pense que j'en attendais trop. Néanmoins, la fin m'avait marqué, comme beaucoup, et j'en garde un souvenir fort. Je n'avais pas d'attente particulière quant à la suite, mais j'étais curieuse de voir ce qu'on réservait à Lena.


Premières pages, et là, catastrophe. Je trouve qu'il manque un lien entre les tomes, un court passage qui aurait permis de faire une transition moins brusque. J'ai eu un mal de chien à trouver mon rythme, j'avais même l'impression de me trouver dans un tout autre livre, mais certainement pas dans la suite de Delirium. A part le personnage de Lena, tout est nouveau, les repères qu'on a pu avoir dans le premier tome ne sont plus là, on démarre dans un nouveau lieu, avec des nouveaux visages. Bon ne faites pas la même erreurs que moi, c'est-à-dire, lire le livre par morceaux, car dès que j'ai pu me poser et enchaîner les pages plus régulièrement, j'ai fini par trouver mon rythme et par commencer à apprécier l'histoire.


Lauren Oliver utilise une narration sous deux périodes. Une présente qui correspond à la mission de Lena dans la résistance donc bien après sa fuite, et une période passée qui prend place au moment où elle arrive dans le camp des Invalides. J'ai été déstabilisée par cette entrée en matière. Changer de période à chaque chapitre ne m'a pas convenu. Non pas que c'était difficile à suivre, mais je pense que ce n'était pas utile pour ce roman. Plus on avance moins on passe de temps dans la période passée, sans que les deux parties ne se rejoignent donc pour moi ça ne sert pas à grand-chose d'avoir voulu nous raconter l'histoire comme ça. Attention, je ne dis pas que je n'apprécie pas, en règle générale je suis partisane de ce genre de procédé mais là je reste sceptique car l'ensemble du livre se découpe en deux parties distinctes sans parvenir à trouver une alchimie.

J'aurais apprécié aussi des rappels sur certains termes, annoncés chez son grand frère. J'ai eu du mal à restituer les choses donc j'ai perdu en qualité d'appréciation car impossible même en arrivant à la fin de me souvenir de beaucoup plus d'éléments que la fin du premier tome.


Mais j'ai préféré cette suite. L'histoire prend une toute nouvelle tournure, les changements de mondes apportés ont du bon même si c'est mal amené. J'ai trouvé le récit bien plus équilibré. Il faut lui laisser du temps au début et encore une fois le rythme ne laisse pas place à de l'action en veux-tu en voilà, comme dans le tome 1, c'est plus au niveau de l'ambiance qu'on a notre content. On reste suspendu aux évènements, avides de voir l'évolution des situations. Et encore une fois, la fin retient toute notre attention. Sans être aussi affreuse que la première, elle m'a donné une belle paire de claques. Car vu ce qu'il se passe au niveau de Lena, tout se complique alors qu'elle avait trouvé un équilibre. Bref le dernier tome va, je pense, encore nous éprouver sentimentalement comme le fait la série depuis le début.


On retrouve une Lena grandi. Elle remonte la pente à sa manière, elle fait face à sa nouvelle vie avec courage et elle prend de plus en plus confiance en elle et j'ai remarqué qu'elle prenait encore du caractère. Elle prend sa vie en main, fait comme elle le décide, en suivant son cœur. Si elle n'est pas d'accord, elle le dit et suit sa route. Elle est très active et c'est de nouveau un régal de la suivre. Ce que j'ai aimé c'est de voir qu'elle se retrouve dans la situation inverse de celle du tome 1. C'est-à-dire que c'est elle qui va se retrouver à expliquer à une personne son statut d'Invalide.

Chez les Invalides, c'est dommage de ne pas avoir développé plus que ça les personnages. Peu se détache. On remarque Raven, celle qui prend toutes les décisions, la forte tête du groupe et la « maman » de tout le monde. Je suis bien en peine de vous parler des autres, on ne les connaît pas assez.

Il y a quelqu'un d'autre qui sort du lot. Julian, le fils du dirigeant de l'APASD, L'Association Pour une Amerique Sans Delirium, un groupuscule qui veut avancer l'âge d'opération contre la Deliria. Julian va se faire opérer avec le risque d'en mourir. Il va croiser la route de Lena et sa vie va en être radicalement changée. Les passages ou ils sont tous les deux, sont mes préférés. Les voir interagir ensemble, avec leur propre vision du monde, devoir faire équipe, essayer de se comprendre est attendrissant et le gros point fort du livre.


Le style de Lauren est égal à lui-même. Beaucoup de sentiments parfaitement retranscrits, des personnages qui se révèlent du tout au tout. Elle a encore la mauvaise habitude de faire des chapitres très longs par moments, mais je lui pardonne bien volontiers vu les belles choses qu'elle écrit.


Un second tome pour moi meilleur que son prédécesseur, par parfait, beaucoup de points m'ont gêné lors de ma lecture. Mon intérêt a été renouvelé une seconde fois, le contenu est des plus intéressant, flippant par rapport au regard porté sur l'amour. J'ai aimé le revirement apporté à l'intrigue, on passe de l'autre côté et le résultat est encore plus passionnant, et plus équilibré qu’auparavant. La fin donne envie de savoir vite ce qu'il va se passer dans le dernier tome. 


Retrouvez d'autres avis sur la fiche BBM du livre :
Logo Livraddict

La série Delirium:
0.5 Hannabel
1.5 Hana
2. Pandemonium
2.5 Raven
-Série Terminée-

Bonus : Le visuel de la couverture en entier


1 commentaire:

  1. Je viens de le finir hier et j'ai moins bien aimé par rapport au premier, mais juste un souffle en dessous. Par contre, quel cliffhanger !!!

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.