Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

      

jeudi 30 avril 2015

Journal d'une fangirl, tome 1

Auteur : Sanae Uno
Titre VO : Hebi to maria to otsukisama, vol 1
Traduction : Chiharu Chujo
Genre : Manga - Shojo
Edition : Akata
Parution : le 25 avril 2014
Pages : 188 pages
Nombre de tomes : 3/3
Prix : 6.95 euros

*Commander sur amazon : Journal d'une fangirl, tome 1*
*Lire un extrait*

Résumé :
Sakurako est en apparence une lycéenne japonaise on-ne-peut-plus-parfaite. Elle fréquente l'institut privé Seiotaku, réservé aux jeunes filles de la bonne société et en est une élève modèle. Sa mère, quant à elle, est une auteur de roman à l'eau de rose à succès. Pourtant, derrière cette apparente pureté, Sakurako cache un « terrible » secret : elle est fan invétérée de mangas boy's love !! Mais pour ne pas ternir sa réputation, et surtout celle de sa mère, elle doit impérativement cacher sa passion pour ce genre de mangas, que de nombreuses personnes considèrent comme de la sous-littérature... Mais à force de fantasmer sur les deux beaux-gosses qu'elle croise tous les matins dans le train, Sakurako va être prise au piège.
Mon avis :
Les mangas barrés et décalés, soit ça passe, soit ça casse. En me lançant dans Journal d'une fangirl, je ne m'attendais pas à retrouver un univers décalé, j'ai été surprise, et passé l'étonnement, j'ai complètement adhéré aux délires de la mangaka et du personnage principal.


Sakurako est en public aussi pure qu'une vierge, elle est souriante et sociable, elle est connue dans son lycée et reçoit les compliments sur sa mère écrivain avec patience et avec plaisir. Sauf que la jeune fille cache un secret à même de ternir son image, ou celle de sa mère, donc elle doit vivre sa passion en cachette et trouver des subterfuges pour s'y adonner en public. Sa passion est toute simple, Sakurako est fan de Yaoi. Sauf qu'aussi simple que soit sa passion, Sakurako la vie avec passion, voir avec une sorte d'hystérie vibrante qui peut parfois faire peur, mais qui peut aussi être très drôle. Il n'y aurait pas d'histoire si son secret n'était pas en danger, mais si la jeune fille fait ce que veulent les personnes à même de tout balancer, il sera sauf. Elle aime le Yaoi, elle va en bouffer.


Dès la première page, je me suis demandé dans quoi j'embarquais. Je me suis clairement dit : « Mais c'est quoi ce truc ? » C'était du pur délire et les réactions de l'héroïne me faisaient me demander si elle était atteinte d'une quelconque folie ou non. Le début est perturbant, bizarre, si on ne s'y attend pas. Je vous plante le truc, on voit deux hommes très proches dans un train, Sakurako est en extase devant ce spectacle. On apprend très très tôt son amour incommensurable pour les histoires d'amour entre hommes, l'auteur donne tout de suite le ton.

Toute l'histoire est tournée autour du penchant de l'héroïne pour le Yaoi. Les dessins et planches avec des positions aguicheuses et les phrases d'amour vont pleuvoir, c'est un pli à prendre, mais ça amène aussi des situations tordantes. Le contexte, les réactions de l'héroïne face à ce qu'on lui demande, ce à quoi elle assiste promettent des moments de franche rigolade. Le manga n'est pas que léger et décalé, ses deux « employeurs » cachent des trucs louches, voire même un passé délicat, c'est très intriguant et ça sent super mauvais. On est également en présence d'un shôjo, donc une romance se dessine, c'est encore bien incertain, assez compliqué, mais les choses devraient se préciser rapidement.

Si je n'avais pas relu le résumé avant de commencer le manga, après lecture je l'ai lu et je le trouve bien fichu. Il laisse la surprise sur de nombreux points, comme par exemple la façon dont Sakurako va se faire coincer et sur l'implication de certains personnages. J'ai été totalement surprise et le contexte m'a bien fait sourire. Le sourire était bien souvent figé sur mes lèvres, tous les personnages sont un peu fous dans ce manga.


Les dessins sont appréciables. Ils m'ont fait l'effet d'être transparents, l'impression de parfois manquer de substance. Les yeux ont aussi ce semblant de transparence, ils sont souvent clairs, et traduisent bien les réactions des personnages. Je ne sais pas si c'est clair ce que je dis ^^. Pour les yeux, vous pouvez avoir un exemple avec la couverture, le regarde de l'héroïne illustre ce que je tente d'expliquer.


Premier tome franchement sympathique, avec un sujet de fond exploité de manière comique. Les situations barrées sont nombreuses et les situations avec grand renfort de poses chaudes aussi. Bref, le goût de l'héroïne pour le Yaoi transpire tout au long du manga, mais des éléments curieux et quelques situations nous faisant apercevoir un passé sombre pour deux personnages rendent le manga plus sérieux qu'il ne donne l'impression de l'être au départ. J'ai beaucoup ri et passé un bon moment et cerise sur le gâteau, c'est une série en trois tomes.


Une très bonne lecture
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict 

La série Journal d'une fangirl :

Tome 1 - Tome 2 - Tome 3
-série terminée-


 

1 commentaire:

  1. Ah c'est cool ça, une série courte! Et qui promet d'être drôle en plus.
    Je lis pas beaucoup de manga en général, encore moins de shojo mais j'ai déjà entendu parler de celui-ci un peu, et les deux-trois avis que j'ai pu voir sont assez positifs comme le tien.
    Du coup, une nouvelle série dans ma wishlist! :3

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.