Derniers articles/Billets sorties


*** MAJ du planning général des sorties (le 28/12/16) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Collection R => Début 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Janvier et Février / ♠ HarperCollins/Mosaic => Août à Octobre / ♠ J'ai lu => Janvier / ♠ Michel Lafon => Début 2017 / ♠ Milady => Décembre - Janvier / ♠ Milady romance => Janvier / ♠ Nathan => Fin 2016 / ♠ Pocket Jeunesse => Janvier - Février / ♠ Autres sorties => Sorties [33]

Mes derniers avis

       

samedi 23 avril 2016

Tant qu'on rêve encore

Auteur : Chris Killen
Titre VO : In real life
Traduction : Amélie de Maupéou
Genre : Roman contemporain
Edition : Fleuve Editions
Parution : le 14 avril 2016
Pages : 348
Prix : 19.90 euros

*Commander sur amazon : Tant qu'on rêve encore*

Résumé :
À 20 ans, on largue son copain parce qu'il n'a pas bonne haleine, on transforme un chagrin d'amour en succès littéraire, on se rêve musicien célèbre et on prend le large sur un coup de tête.
Ian, Paul et Lauren n'ont pas fait d'exception.
Une décennie plus tard, le temps a fait son oeuvre et les espoirs les plus fous ont laissé place à La vraie vie.
Aujourd'hui, Paul cherche désespérément l'inspiration pour un deuxième roman dans les bras d'une de ses étudiantes pendant que Ian, désabusé par une carrière qui ne décolle pas, prend ses quartiers dans le cagibi de sa jumelle.
Quant à Lauren, après une virée de l'autre côté du globe, la voici de retour dans sa ville natale, ou elle partage son temps entre un boulot sans intérêt et des soirées en solo.
Mon avis :
Je ne sais pas pourquoi, mais depuis le début de l'année je tombe régulièrement sur des romans qui me tentaient après lecture du résumé et une fois que je me plonge dans ma lecture, ce que je lis n'a rien à voir, ou presque, avec ce qu'on m'avait vendu. Tant qu'on rêve encore a eu le mérite de correspondre plus que d'autres, mais la dernière phrase du résumé (que je n'ai pas mise dans mon billet) est trompeuse. Je n'ai pas retrouvé cette partie de l'histoire dans ce livre et pour le reste, ce que l'auteur raconte n'est malheureusement pas du tout palpitant.


Ce roman raconte l'histoire de trois trentenaires. Deux points de vue masculin pour un féminin s'alternent tout au long du récit. Les premiers narrent des événements présents en 2014, alors que l'histoire de Lauren se passe plus souvent dans le passé, en 2004 dans la première partie, en 2005 dans la troisième et dernière. Seuls ses chapitres de la deuxième se déroulent pendant la même année que celle des hommes. Ces trentenaires mènent des vies tristement banales. Tristement parce qu'il n'y a rien à attendre de plus dans ce roman. Même la fin qui ouvre une légère porte, ne fais que nous faire refermer le roman sur une note amère.

Les protagonistes nous parlent de leur vie, une vie qui ne les satisfait pas et dans laquelle ils se contentent d'avancer sans faire de vagues, tout en gardant au fond d'eux des rêves, des espoirs et parfois des regrets. Pour Paul, le plus pathétique des trois, et surtout le moins appréciable, chaque chapitre qui lui est consacré est loin de le mettre en valeur. Cet homme ne fait que ressasser les mêmes choses, il ne fait que repousser sans arrêt le plus important et se plaint d'une vie désolante tout en n'agissant pas et en commettant des impairs impardonnables. C'est un homme pétri de défaut, qui n'aura jamais eu mon affection.

Ian est intéressant et agréable à suivre. C'est un homme sans situation professionnelle, sans vraiment d'amis, qui n'a plus goût à grand-chose. Il vit chez sa sœur et tente de reprendre un pied dans le monde du travail. On le voit piétiner, on le voit commenter ses recherches de manière presque cynique. Le décalage entre ce qu'il dit et pense, m'a rappelé pas mal de choses désagréables et avec ses galères, on a envie de le voir reprendre du poil de la bête.

Avec Lauren, c'est différent. Je n'ai sincèrement pas compris l'utilité de la suivre dans le passé. Certes on découvre ce qu'elle a fait après sa séparation d'avec Paul, mais concrètement, ce qu'on découvre ne sert, selon moi, à rien. Le peu de temps qu'on la suit en 2014 est aussi peu intéressant que tout ce qu'on lit tout au long de l'histoire. Et, même si elle est Ian restent des figures agréables, les événements qui défilent ne sont pas des plus intéressants.


Selon la dernière phrase du résumé, Lauren devait à un moment retomber sur une vieille correspondance, qu'on a seulement dans la deuxième partie. Elle ne retrouve pas vraiment ces messages, on nous les balance comme ça à la fin des chapitres de la partie 2, sans guère les exploiter. Elle n'a aucune espèce de recul sur son passé, juste quelques phrases jetées par-ci par-là qui ne font rien avancer et qui ne servent là encore, à rien. Le trio de personnage n'évolue pas, ou quasi pas, ce qui revient au même et la fin qui jette un élan d'espoir sur tout ce qu'on a lu, apparaît comme une traîtresse. Assister juste à la vie banale et sans relief de personnes n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus attrayant et ce n'est pas vraiment ce que je recherche dans mes lectures, surtout quand on ne les voit pas plus que ça avancer dans leur vie. Même avec l'un qui s'enfonce plus qu'autre chose, ce qui reste une forme d'évolution, le résultat n'est pas vraiment positif.


Tant qu'on rêve encore est un roman sans réel intérêt. Il passe en revue la vie de trois personnages, des vies qui ne sont que banal, qui ne bougent pas, qui n'évoluent pas ou de manière si anecdotique que ça n'avance à rien. Ce n'est pas ce qu'il me plaît de lire et au vu du résumé, on pouvait s'attendre à des réflexions sur un passé que tous regrettent plus ou moins et ce n'est pas le cas. Même si c'était censé arriver avec un personnage, la femme, et vu ses liens avec les deux autres, il aurait pu y avoir des conséquences pour tous. Mais non, chacun vit sa vie, avec ses déboires et ses espoirs vains, de son côté. La fin arrive comme un cheveu sur la soupe et m'a fait me dire tout ça pour ça. Si au moins l'auteur avait été plus loin et ne s'était pas contenté d'ouvrir une porte menant à un chemin plus qu'obscur. Une grosse déception, même si le livre se lit bien et qu'il n'est pas mauvais. Après à vous de voir.


Une déception
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

3 commentaires:

  1. Oh je suis déçu que ce fut une déception... D'autant plus que la couverture annonce pour ma part quelque chose de drôle! Et j'avoue que je n'aime pas que le roman ne correspond pas ou peu à ce qu'on m'a vendu. Cela dit, je lis rarement le résumé! Ainsi, je suis rarement déçu à ce niveau!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais ben il n'y a rien de drôle dedans ^^

      Supprimer
  2. Je n'ai pas aimé le livre non plus.
    je suis tout à fait de votre avis.

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.