mardi 19 mars 2019

[Blog Tour] Guide pour nécromancien en herbe, tome 1 : Comment sauver la peau d'un mort-vivant de Hailey Edwards

Auteur : Hailey Edwards
Titre VO : Begginer's guide for necromancy, book 1 : How to save un undead life
Traduction : Alexandre Adouard
Genre : Urban Fantasy
Edition : MxM Bookmark - Collection Infinity
Parution : le 13 mars 2019 en numérique / le 15 avril 2019 en papier
Pages : environ 250
Prix : 5.99 / 16 euros

*Commander sur amazon : Comment sauver la peau d'un mort-vivant*


Grier Woolworth passe ses nuits à parcourir les rues du centre-ville de Savannah pour conter à des touristes des histoires d'âmes perdues et autres tragédies à vous glacer le sang. Exception faite de la crinoline et de l'ombrelle, ce n'est pas le pire des boulots. Et même si le salaire est merdique, les pourboires suffisent à payer les factures d'électricité de son propre manoir hanté, et à approvisionner les placards en Ramens. Pour une ex-assistante nécromancienne qui se cache parmi les humains, la vie est presque normale. Jusqu'au jour où la société qui a excommunié Grier lui offre une seconde chance d'être davantage qu'une fille ordinaire. Dommage qu'on n'ait pas jugé bon de la prévenir qu'être extraordinaire peut vous faire tuer.
Avertissement : Ce livre raconte l'histoire d'une ex-tôlarde/ex-héritière, qui a une perruche zombie pour animal de compagnie et dont le voisin n'est autre qu'un ex-soldat/ex-béguin. Attention, tous ces ex pourraient bien en cacher d'autres.

Toujours partante pour découvrir de nouvelles séries d'Urban Fantasy, c'est dans cette optique que j'ai jeté mon dévolu sur le premier tome de Guide pour nécromancien en herbe de Hailey Edwards, appuyé par le résumé qui a su piquer ma curiosité.


Moi qui étais emballée avant même de commencer cette lecture, je me suis retrouvé assez désappointée une fois que je l'ai eu terminée. Ce premier tome est beaucoup trop introductif pour moi, l'autrice restant avare en informations, et le contenu est bien trop timide sur de nombreux points. Avec les éléments qu'on nous sert, j'avoue avoir été assez peu emballée par ce que j'ai découvert, trop de défauts sont venus entacher ma lecture et ne m'ont pas donné envie de poursuivre la saga.

L'univers avait de quoi me séduire, mais comme spécifié dans le paragraphe ci-dessus, il ne dévoile pas grand-chose et si dans les faits l'autrice arrive à se démarquer d'autres séries du même genre, il se révèle assez simpliste, en tout cas dans ce premier tome. Cette simplicité alliée à l'activité même de l'héroïne, n'ont pas composé un ensemble foncièrement attractif. Grier a été assistante nécromancienne, ce qui veut dire, comme on l'apprend assez vite, qu'elle a peu eu l'occasion de pratiquer et qu'elle ne connaît finalement pas beaucoup de choses sur le métier. On la voit très peu en action, pas de quoi remuer les foules. Je suis restée sur ma faim sur ce côté de l'histoire dont j'attendais plus. En outre, et je ne sais pas si ça vient de la traduction ou non, j'ai trouvé les informations et les explications inhérentes à cet univers un peu brouilonnes. Dans la même idée, certains passages m'ont également donné cette impression, de temps en temps on saute du coq à l'âne au cours d'un même chapitre, et après un début un peu rentre dedans, on a l'impression de prendre le récit en cours de route ce qui m'a pas mal gêné. Bref, pour moi, le roman manque parfois de liants et de clarté.


Pour un premier tome, il ne met pas assez en jambes. En plus d'en dévoiler trop peu sur l'univers, on ne va pas plus loin que les bases ce qui aurait pu me suffire si l'intrigue avait été moins lente, parce que, ici, elle n'avance pas assez pour moi. De sous-entendus, en rencontres ou retrouvailles, l'histoire prend vraiment son temps pendant un moment. On a tout loisir de découvrir l'héroïne de retour chez elle, de la voir évoluer dans son environnement, dans sa maison incroyable et ce début m'a semblé longuet. Il ne se passe rien d'incroyable et pourtant ce n'est pas faute d'avoir été intrigué par certains points.

Il y a notamment le passé de l'héroïne qui est passé sous silence. On sait en gros ce qui lui est arrivé, mais l'essentiel n'est pas dit. J'ai trouvé ça fort dommage et vu la suite des événements, ça aurait rendu les choses plus compréhensibles, j'aurais eu plus d'empathie pour l'héroïne alors qu'en l'état ce qui lui arrive sur la fin ne m'a pas ému et son comportement me l'a rendue un poil agaçante à suivre. De cette manière, elle m'a juste paru manquer de jugeotte et de ne pas nous intégrer idéalement dans ses histoires, ça me l'a rendu distante. On apprend également tardivement d'autres éléments sur elle et une fois qu'on en sait un peu plus, je n'ai pas été surprise, ça découlait d'une logique imparable. Cet élément arrive un peu tard, l'essentiel du roman se déroule d'ailleurs sur la fin, ce qui nuit au récit à mes yeux. En intervenant plus tôt, on aurait eu des informations importantes plus vite et il aurait gagné en intérêt.


Avec tout ça, je dois dire que je n'ai pas trouvé les personnages suffisamment attrayants. Ils sont prometteurs, Grier est plutôt bien entourée, mais je n'ai pas été convaincue plus que ça par eux. L'héroïne n'est pas assez développée, mais les événements racontés ne la mettent pas non plus assez valeur. Elle a un certain caractère, mais elle n'a pas su suffisamment se démarquer avec ses capacités, qui sont limitées. Il m'a clairement manqué quelque chose dans ce premier tome pour la juger intéressante. Je peux comprendre ses blocages au vu de son passé, mais ce passé restant largement flou, je n'ai pas eu assez de matière pour compatir. Les seconds rôles sont un peu comme elle, ils ont une personnalité qui ne laisse pas indifférent, mais l'autrice ne les rend pas foncièrement accrocheur non plus. Et puis cette façon qu'avait Boaz, l'un des rôles secondaires les plus importants, d'apparaître tout le temps comme par magie, à sortir d'on ne sait où, ça ne m'a pas plu ou plutôt ça m'a lassée. C'était trop récurrent pour trouver de l'intérêt sur la durée et ses apparitions sont plusieurs fois étranges, mal introduites. Je n'ai pas saisi qui il était, ni sa sœur ou même leur famille. S'ils sont humains, je n'ai jamais compris pourquoi eux avaient connaissance du monde surnaturel alors qu'il est dit à un moment que les humains ignorent tout de ce dernier. Soit j'ai loupé l'info... Par contre, je dois dire que la maison de Grier, qui constitue un personnage à part entière, apporte une belle fraîcheur à l'histoire et amène pas mal d'humour à certaines occasions. Un peu déçue par la perruche zombie, qui ne sert pas à grand-chose...


Ce premier tome comporte trop de maladresses, trop de défauts à mes yeux. Il ne va clairement pas assez loin au niveau du contenu, qui était trop maigre et l'autrice ne développe pas convenablement ses personnages. Elle met au jour assez peu d'éléments croustillants, autres que ceux tombants sous le sens et tout ce trop peu ressenti à la fin de ma lecture, ne me pousse pas à vouloir lire la suite.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...