dimanche 24 juillet 2022

Les Géants, tome 1 : Erin de Lylian, Paul Drouin et Lorien Aureyre

Auteur : Lylian
Dessins : Paul Drouin et James Christ
Coloriste : Lorien Aureyre
Genre : Bande-dessinée - Fantastique - Jeunesse
Edition : Glénat
Parution : le 26 août 2020
Pages : 48 pages
Prix : 10.95 euros



Endormi depuis des temps immémoriaux dans un bloc de glace en Arctique, un mystérieux géant à l’allure bestiale est découvert par une multinationale du nom de Crossland Corporation. Au même moment, en Écosse, Erin se réveille en sursaut. Encore et toujours le même cauchemar... Celui rejouant la scène d’accident dans lequel ses parents sont morts. Plus tard, alors qu’elle cherche un peu de solitude dans la forêt bordant son foyer, une bande d’enfants mal intentionnés la poursuit en la traitant de sorcière. Sauvée par un géant au pelage de feuilles et au squelette de bois, Erin ne soupçonne pas encore la force des liens qui l’unissent à cette majestueuse créature.
J
e fais beaucoup de veille documentaire pour mon travail, notamment en BD, et il y a des achats qui sont plus évidents à faire que d'autres. J'avais repéré cette série sans parvenir à me décider à la débuter et au gré d'une (énième) visite en bibliothèque, je suis tombée sur le premier tome et je l'ai emprunté pour pouvoir me faire un avis.


J'ai beaucoup aimé ce premier tome, du coup, c'est sans grande surprise que je l'ai très vite fait acheter pour un des établissements pour lequel je travaille. C'est une série qui n'est pas longue puisqu'elle en comptera 6 au total, et on aime quand les sagas se terminent sans trop tarder.

J'ai adoré le principe sur lequel repose la série, principe que j'ai finalement découvert au cours de ma lecture. Dans chaque tome, on va découvrir un, ou plusieurs, nouveau héros qui fera la rencontre d'un géant avec lequel il fera équipe, sachant que tous sont différents et ont une capacité particulière. C'est un résumé très grossier, mais ça plante un peu le décor.

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance d'Erin, une jeune fille en proie à des cauchemars, depuis la mort de ses parents, et qui va, un beau jour, tomber sur un géant dont on peut deviner qu'elle est la spécialité grâce à la couverture. A vos prognostiques.


Ce que je peux reprocher à ce premier tome, tout en reconnaissant sans mal son efficacité, c'est que tout va un peu vite. On est sur un découpage classique, avec une BD qui ne comporte « que » 48 pages, et on ne fait pas forcément de miracle avec une intrigue qui se déroule sur aussi peu de planches, d'autant plus quand on change de protagonistes à chaque tome. Forcément, il faut encore plus condenser ce qu'on raconte afin de nous donner le meilleur aperçu possible du héros présent. Et pourtant, cela n'enlève pas le plaisir de lecture et l'intérêt porté aux personnages, au concept, ou encore à l'intrigue.

Pour l'intrigue, elle est plus générale, dans le sens ou si on fait la connaissance d'un héros distinct à chaque opus, on garde tout de même un fil rouge commun global. Ainsi, on va, logiquement, avoir un ennemi récurrent et un but identique à chaque héros qui va les mener à une espèce d'affrontement final. Je peux me tromper, mais on dirait que c'est ce qui se dessine puisqu'on aperçoit notamment un gros groupe douteux et un géant peu recommandable au début sans trop les revoir après. D'ailleurs, il est fort probable au vu de la fin (et je l'espère) que certains personnages se croiseront avant le dernier volume, ce qui permettrait de tous les voir un peu plus en action.

Puisque, pour en revenir à ce premier tome, ce qu'on découvre d'Erin est certes, prometteur, mais on passe assez peu de temps à l'apprécier dans le contexte fantastique qui pointe le bout de son nez. On en revient au nombre restreint de pages. Concernant notre héroïne, elle est appréciable, son caractère et la manière dont elle réagit aux événements qui surviennent dans sa vie, géant compris, sont de bonne augure. Ce n'est pas le genre à se cacher au fond d'un trou lorsque le danger arrive, elle essaye de l'affronter au contraire. La manière dont elle se lie au géant qu'elle rencontre était aussi fort plaisant et si là aussi, on n'échappe pas à certains raccourcis, parfois, ils ont du bon comme ici. Ces deux personnages ont tendance à vite trouver un rythme et on ne perd pas de temps en lamentation ou autres. Pour le mot de la fin, je dirais juste que c'était une bien bonne découverte et la suite sera certainement lu sous peu. Enfin, dès que j'arrive à mettre la main dessus.



Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du titre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6, le ???
-Série terminée-

Vous pouvez soutenir le blog en commandant cet ouvrage sur amazon : Les Géants, tome 1 : Erin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.