lundi 13 septembre 2021

Bilan lecture | Aout 2021



Si certains avis vous intéressent, il vous suffit de cliquer sur les titres des romans (pas sur les couvertures). Il est possible que plusieurs n'en aient pas ou s'ajouteront plus tard.


Je pensais que j'aurais davantage lu en août, j'avais trois semaines de congés, et si je suis très contente de mon rythme concernant les graphiques, je suis plus tristoune pour les romans. Il y a plusieurs titres sur lesquels j'ai buté et passé du temps, pas beaucoup, mais quand même. J'ai eu plusieurs déceptions ou des lectures peu entrainantes, mais quelques-unes m'ont vraiment plu heureusement. Ce n'était pas un mauvais mois, j'ai même envie de rester me dire qu'il aura quand même été bon.

A part pour le roman de Jo Witek, je suis à jour dans mes chroniques, j'ai été très efficace sur le blog ce mois-ci, et j'ai rattrapé mon retard et partagé tout ce que je voulais partager. D'ailleurs, je partage de plus en plus d'avis graphiques, ce que je souhaite faire depuis un moment, mais finalement, je n'arrivais pas à en lire énormément, malgré l'envie que j'avais. Du coup ça me faire plaisir de retrouver un rythme de lecture intéressant sur ce type de lecture et de partager ça sur le blog. Par manque de temps ou parce que je n'ai pas toujours l'inspiration, je ne chronique pas forcément tout, ce qui est aussi valable pour les romans. L'avantage des bilans, c'est que vous en avez un court dedans au besoin.

Pour ma pal, pas de surprise, j'ai fait des achats et vu que j'ai lu beaucoup, beaucoup plus de titres empruntés à la bib que des personnels, elle aura augmentée. On est sur un petit +5, ça aurait pu être pire et c'est ma seule augmentation de l'année pour le moment donc ça va, je relativise.


   

Août a commencé avec un abandon avec le premier tome de Broadway Limited de Malika Ferdjoukh. J'ai lu un peu plus de 100 pages, j'étais paumée entre les personnages et je trouvais qu'il ne se passait rien donc j'ai dit stop. J'ai enchaîné avec une petite lecture jeunesse, soit le tome 3 de Prince Koo d'Adam Stower, une lecture sympa, mais j'ai été moins emballée que les tomes précédents. Comme une comédie romantique de Rachel Winters est très classique pour le genre et pas vraiment remarquable en fait. J'ai ensuite retrouvé avec plaisir Tori dans sa deuxième aventure, une aventure moins entrainante que celle d'avant, mais j'ai passé un très bon moment quand même.


   

Deuxième titre que je lisais de Jo Witek et autre belle lecture avec Y a pas de héros dans ma famille ! (que j'ai d'ailleurs oublié de chroniquer, ahem, à voir si je le fais plus tard). J'ai aimé les sujets abordés et vus au travers du héros qu'on suit. 16 ans, 2 étés d'Aimée Friedman a beau être assez simple, je me suis aisément prise au jeu et j'ai adoré vivre deux étés différents. La nuit des reines d'Alex Bell avait pas mal de potentiel, un potentiel qui n'explose jamais vraiment. L'autrice a voulu trop en faire et finalement elle aborde trop rapidement ce qu'elle amène pour que ça ait eu un impact avec moi. Un peu déçue par I will shine de Jessica Jung que j'avais hâte de lire. Si on enlève l'aspect k-pop, le contenu était intéressant mais pas surprenant, on obtient un titre très classique et sans beaucoup de saveur. Sans compter que la romance ne m'a pas plu.


   

J'étais plus ou moins au courant et j'avais de grosses craintes concernant Vita Nostra de Marina et Sergueï Diatchenko. Si le style est passé nickel, je ne sais pas ce que j'ai lu en fait, je n'ai rien compris. Oui, c'était bizarre, mais surtout bien trop sibyllin pour moi. Ayant vu la série du même nom, j'ai voulu voir ce que donnerait le roman Dash & Lily de Rachel Cohn et David Levithan. Si la version livre est moins bonne, le concept s'adapte, ou est mieux adapté à la série, j'ai tout de même apprécié ma lecture. Autre titre adapté, cette fois par le studio Ghibli, je connaissais donc plus ou moins l'histoire de Souvenirs de Marnie. Même si j'avais oublié certaines choses, lorsque Marnie est présente, je n'ai pas beaucoup aimé ce que je lisais à cause de Marnie justement. Par contre dans la dernière partie, dans l'après, j'ai adoré le contenu, dont je ne me rappelais pas du tout. Je compte revoir le film d'animation pour voir ce qu'il en est vraiment. Déception pour Frostheart de Jamie Littler. Autant, je pense qu'un jeune lecteur y trouvera son compte, le récit est assez dynamique, mais il est aussi très classique (c'est mon mot préféré du moment j'ai l'impression) et le héros m'a régulièrement agacé.


  

J'ai été un peu frustrée de ne trouver que ces trois tomes en bib excepté le dernier x) mais bon. J'aime cette série, j'aime les messages qu'elle véhicule et de nombreux personnages sont très plaisants. Contente de voir qu'elle n'est pas si longue et qu'elle tient bien la route. Hâte de connaître la fin.


   

J'ai continué mes virées en Egypte avec le tome 7 et le tome 8 de Reine d'Egypte et bon, c'est sympa, mais je ne suis pas folle de cette série, contrairement aux Carnets de l'apothicaire, le tome 4 d'Itsuki Nano. Non vraiment, l'héroïne est terriblement accrocheuse. Je l'ai vu, je l'ai pris en me disant pourquoi pas et j'ai adoré le premier tome de Lonely World d'Iwatobineko. Le mystère ambiant, la relation qui se noue entre les deux personnages centraux et le monde dans lequel on évolue m'ont totalement embarqué.


  

Nouvelle série découverte, j'avais envie de quelque chose de simple et mignon et si Mon coloc d'enfer de Keiko Iwashita m'a plu pour son contexte, ses histoires de colocation, avec le tome 2 je suis un peu retombée de mon nuage à cause de l'héroïne. Malgré une certaine envie d'évoluer, elle ne diffère pas beaucoup de nombreuses autres héroïnes de shojo et j'ai du mal avec celles qui ont la larme facile et qui rougissent à tout va, ce qui arrive souvent dans le tome 1 et le tome 2. Petit one shot très mignon et aux messages très intéressants, Les secrets de Madoka de Deme Kingyobachi est une très jolie lecture.


  

Trois bds que j'étais curieuse de lire et avec chacune d'entre elles, il a manqué un petit truc. Avec Le jardin de Rose et Ne m'oublie pas, j'ai eu notamment des fins qui m'ont peu emballée et le contenu  était un peu juste. Maïana reste une lecture sans prétention, je n'ai pas été indifférente, mais pas satisfaite non plus.


 

Pour ces deux-là par contre, on a deux petits trésors. Foncez découvrir Le jardin, Paris de Gaëlle Geniller et Le cercle du Dragon-Thé de K. O'Neill.


***********************************

AUTRES BILLETS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.